14 conseils pour cartonner sur Youtube

14 conseils pour cartonner sur Youtube

Téléchargez un libre gratuit rassemblant 14 articles sur l’utilisation de Youtube pour vous démarquer de vos concurrents. 

Youtube ne peut plus être négligé : il est même devenu si important que faire une simple vidéo ne suffit plus pour se démarquer. Aujourd’hui, il faut jouer des coudes pour y arriver, connaitre les astuces, les choses qui marchent et celles à laisser tomber.

C’est pour vous offrir un condensé de conseils que Thomas Gasio du blog blog-marketing-video.fr a demandé à 14 personnes de partager leur meilleure astuce sur le sujet. La mienne, vous la connaissez déjà, je l’ai publié ici le 2 décembre dans un article qui traitait des appels à l’action appliqués à la vidéo.

Il vous reste donc 13 conseils à découvrir…et autant de source de nouveaux articles puisque chaque auteur est aussi blogueur.

Voici le sommaire du livre gratuit « Comment cartonner sur Youtube ? »

  • Chapitre 1 – Par où commencer sur YouTube ? ………………………………………………….. 5
  • Chapitre 2 – 5 principes clés avant de publier votre première vidéo sur YouTube …………. 8
  • Chapitre 3 – La structure idéale d’une vidéo sur YouTube ……………………………………. 10
  • Chapitre 4 – 3 exemples d’appel à l’action pour vos vidéos sur Youtube …………………… 12
  • Chapitre 5 – Comment optimiser votre Chaîne YouTube ? ……………………………………. 16
  • Chapitre 6 – 7 moyens pour optimiser vos vidéos sur Youtube ………………………………. 22
  • Chapitre 7 – 5 Conseils pour booster ses vues sur YouTube ………………………………….. 26
  • Chapitre 8 – Comment rendre une vidéo virale ? ……………………………………………….. 31
  • Chapitre 9 – La liste de matériel pour faire des vidéos YouTube sans se ruiner ………….. 34
  • Chapitre 10 – 3 astuces simples pour donner un look Pro à vos vidéos ……………………. 36
  • Chapitre 11 : Comment présenter vos vidéos comme un pro ? ………………………………. 38
  • Chapitre 12 – 4 conseils pour un son de voix de qualité ………………………………………. 40
  • Chapitre 13 – Démarquez-vous en libérant votre bête créative ………………………………. 42
  • Chapitre 14 – Comment convertir vos visiteurs YouTube en Clients ? ……………………… 46

Cliquez ici pour télécharger ce livre gratuit

couverture du livre

Que pouvez-vous faire avec le livre « Comment cartonner sur Youtube » ?

Vous pouvez le distribuer librement sur votre site, l’offrir en cadeau suite à une inscription, le partager, le lire (bien sûr !)…du moment que vous ne le vendez pas !

Image courtesy of Esther Vargas https://www.flickr.com/photos/esthervargasc/9935521594

A propos de MarieEve Louvel

Depuis 3 ans, je partage mes connaissances sur ce blog, pour les entrepreneurs désireux de créer leur site vitrine et/ou leur blog professionnel avec WordPress. Mon expérience professionnelle va de l'accompagnement à la formation, en passant par de la création de site ou de logiciel. Retrouvez mes cours en ligne sur mon site FeelWeb Formation [http://feelwebformation.com]

15 commentaires

  1. Bonjour Marie-Eve, merci d’avoir contribué à ce livre. J’espère vraiment qu’il sera utile à tous les lecteurs car il a été réalisé avec une bonne énergie. Parmi les « supers héros », Marie-Eve est la Wonder Woman :)

    Répondre
  2. Bonjour marieEve

    merci pour ce cadeau, sans même avoir à remplir un formulaire.
    Bravo aussi pour ton blog agréable .

    amitiés

    thierry

    Répondre
  3. Bonjour Marie-Eve et merci pour ce concentré d’information sur la vidéo et sur YouTube.

    Contenu très intéressant et enrichissant. Merci encore.

    Amicalement.
    Nicolas

    Répondre
  4. Bonjour Marie-Eve,

    Déçu est le mot que j’utiliserais pour ce dossier. Je suis un de vos lecteurs assidus et je conseille très souvent votre site aux photographes professionnels que je forme et souhaitant gérer leur site personnellement, mais là cette suite d’article me déçois au plus haut point. La seule chose que je retiens, est que pour faire du placement de produits, il y a des méthodes plus subtiles que ce livre blanc qui en fait se résume uniquement à ça.

    Alors, avant de commencer je tiens à dire que je me suis forcé de lire la doc en entier et à cliquer sur chaque lien qu’il propose. Sans doute le sujet de ma déception puisque presqu’à chaque fois, on tombe sur la vente de produits.

    Attention, je ne jugerais pas les différents intervenants sur le travail autre que youtube, mais c’est bien le thème de ce dossier et franchement ce que j’ai lu et vu ne me donne pas envi d’approfondir.

    En premier, je voudrais dire que si je rentre chez un médecin, qu’il fait 250Kg, qu’il boit, se drogue, tousse, … cela ne me donne pas envie de me faire soigner par lui. Et bien j’ai envie de dire qu’ici c’est pareil.

    Voici un recueil rempli de conseils, qui normalement fonctionnent et permettent d’avoir des milliers d’abonnés sur Youtube, ce qui permet d’ouvrir un canal supplémentaire d’acquisition clients, le problème est que hors mis deux intervenants, soit les autres ne mettent pas en pratique ce qu’ils disent, soit leurs conseils ne fonctionnent pas.

    Thomas Gasio : chaine créée depuis le 10/2012 avec 207 abonnés, 44599 vues pour 20 vidéos.
    Nassim Amisse : chaine créée depuis le 10/2011 avec 7 abonnés, 1629 vues pour 8 vidéos.
    Marie-Eve Louvel : chaine créée depuis le 10/2011 avec 163 abonnés, 44760 vues pour 37 videos.
    Kevin Hanot : chaine créé depuis le 09/2012 avec 92 abonnés, 11034 vues pour 57 vidéos.
    Richard Alleix : Pas de chaine Youtube ?
    Le Marketeur Français : chaine créée depuis le 01/2011, avec seulement 693 abonnés, 39669 vues pour 89 vidéos.
    Frédéric Canevet : chaine créée depuis le 10/2013, avec seulement 7 abonnés, 2922 vues pour 6 vidéos.
    Lorenzo Pancino : chaine créée depuis le 02/2012, avec seulement 326 abonnés, 18501 vues pour 59 vidéos.

    J’ai enlevé les chaines suivantes qui ont l’air de fonctionner

    Jérémy Gandrez : chaine créé depuis le 01/2013, 3485 abonnés, 404.505 vues pour 9 vidéos
    Olivier Roland : chaine créé depuis le 08/2009, avec 9925 abonnés, 39.669 vues pour 437 vidéos

    Même si la chaine d’Olivier Roland, ne présente qu’une fréquence de lecture de 91/vidéo, ce qui est très peu surtout sur 65 mois d’existence.

    Et la chaine d’Eddu Woj n’a que 6 mois ce qui est trop jeune pour en tirer des conclusions.

    Sans vouloir juger, juste pour comprendre, selon votre analyse personnelle, alors que d’autres chaînes traitant des mêmes sujets que vos chaînes (à tous) existent et fonctionnent bien, pourquoi les votres ne rencontrent pas le même succès ?

    Vous tous, dans la documentation vous nous expliquez que c’est un média important, source de revenu, car très bon pour la canalisation des clients vers nos sites marchands et je partage tout à fait cet avis, donc je suppose que vous exploitez attentivement et correctement ce média, mais je trouve, en regardant vos résultats pour la plupart, que c’est surtout un média chronophage, qui demande beaucoup d’investissement pour peu de résultat.

    Je me suis intéressé à ce dossier que vous proposiez, déjà parce qu’habituellement vos contenus sont de très bonne qualité, mais aussi parce que possédant moi-même une chaine youtube, ce sujet me passionne.
    Ma chaine a été créée depuis le 03/2012, avec 14.179 abonnés, 635.781 vues pour 65 vidéos, ce qui est bien meilleur que la plupart d’entre vous, mais le thème abordé n’est pas le même donc non comparable. Youtube est une part conséquente dans mon chiffre d’affaire, car il me rapporte bien plus de clients que les autres réseaux sociaux

    Dans le document il est abordé le sujet de la confiance donnée aux prospects regardant nos vidéos, pour le transformer en clients. Mais visiblement cela ne fonctionne pas si on regarde vos chaines youtube et le peu d’abonnés et de lectures que vous avez. Cela donne l’impression que beaucoup d’énergie a été dépensé pour très très peu de retour.

    Personnellement, ce que j’en retire à la fin de la lecture de ce long dossier, c’est que je ne suis pas du tout vos conseils. Je suis irrégulier dans la publication de mes vidéos, je ne place quasiment jamais de mots clés, je ne fais pas de résumé sous mes vidéos, je fais un peu attention à mes titres, … Bref je tourne ce que j’aime et espérant à chaque fois faire plaisir à ma communauté d’internautes, même si ça n’a pas toujours rencontré le succès escompté, je trouve que le résultat est bien meilleur que ce que vous obtenez.

    J’ai vu aussi des trucs faux dans votre livre. Les Internautes ne préfèrent pas les playlists de vidéos (page 24). Sur ma chaine, même si elles existent et sont correctement structurées elles ne représente que 3% des lectures.
    Page 25 il est mis « Vous serez pénalisé si vous essayez de les manipuler (les moteurs de recherche) par des tactiques SEO non recommandées. » Alors pourquoi parler de bien choisir ses mots clés, de parler de page de capture alors que l’on sait que ce genre de lien est pénalisé par Google, … ?

    Enfin page 11, il est écrit « il est important d’illustrer vos arguments par des preuves tangibles : les résultats obtenus en appliquant votre solution,[…] » Oui je suis tout à fait d’accord avec ça et c’est souvent abordé sur mon blog. Je n’utilise que mes photos pour prouver que ce que je dis fonctionne contrairement à d’autres qui utilisent les photos de photographes qu’ils ne connaissent pas, tout en certifiant savoir comment la photo à été faite (et sont souvent dans l’erreur).

    Du coup ma question est :
    Où sont les preuves tangibles des résultats obtenus sur vos chaines youtube qui légitimeraient les méthodes préconisées dans ce livre blanc, et même les méthodes que certains d’entre vous vendent ?
    Pourquoi vous ferais-je confiance quant-à la pertinence de vos propos, alors qu’en faisant presque l’inverse, mes résultats sont bien meilleurs ?

    Répondre
    • Bonjour Benoit,

      Quel commentaire détaillé ! On sent que le sujet vous tient à coeur. Je vais essayer de répondre au mieux pour ne pas vous décevoir encore.

      Je vais parler de moi, car je ne connais pas tous les autres intervenants de ce livre blanc, qui a pour vocation en effet de faire son auto-promotion en échange de conseils. C’est un format classique de promotion (promo contre un bien quelconque) qui se décline en de nombreuses versions : stylos publicitaire, t-shirt… rien de nouveau sous le soleil.

      Honnêtement, je n’ai pas vérifié les liens du livre, mais selon les règles de Thomas, on n’avait pas le droit de faire des liens vers des produits directement, mais uniquement vers nos sites. Que ceux-ci fassent la promotion de produits…c’est un peu évident dans le domaine du bloging (il faut qu’on vive aussi, je n’ai pas écrit 250 articles juste pour mon bon plaisir).

      Je sens que ce qui vous chagrine le plus, c’est qu’on donne des conseils alors que nos chaines ne sont pas si connues que ça, et même moins que nos concurrents. C’est vrai que le titre de l’ebook porte à confusion. Pourtant, et là je parle pour moi, je ne pense pas qu’il faille avoir soi-même un succès dans un domaine pour être capable de donner des conseils (faut pas non plus être complètement néophyte, il y a un juste milieu). Le prof de Français qui apprend la littérature à ses élèves a-t-il jamais écrit un best-seller ? Ces conseils en sont-ils moins bons ?

      En fait, je ne fais même plus de vidéos sur Youtube depuis le mois de mai environ car je n’en ai plus le temps. J’ai par contre enregistré et monté plus de 10h de vidéos de formation pour mes clients.
      Dans mes vidéos Youtube, je n’applique même pas le conseil que je donne dans mon article ! A savoir placer des appels à l’action après la vidéo. Pourquoi ? Car quand j’ai fait ces vidéos, c’était plus pour m’entraîner que pour engranger des abonnés, en vue de l’élaboration d’une formation en vidéo. Pas étonnant donc que ma chaîne youtube ne cartonne pas, ça n’a jamais été un objectif pour moi (même si je ne m’en serais pas plainte). Il n’y a même pas un bouton d’abonnement vers Youtube depuis mon blog.

      Cela n’enlève rien au fait que pour avoir des abonnés, il faut placer des appels à l’action ; chose que vous pouvez vérifier en regardant des vidéos sur des chaines très connues (Norman par exemple utilise toujours un appel à l’action). J’ai quand même appliqué mon conseil aux vidéos promotionnelles que j’ai faites pour mes lancements et aux vidéos de témoignages de mes stagiaires, qui sont plus récentes (on s’améliore avec l’expérience), mais cet appel à l’action ne concerne pas l’abonnement à ma chaine Youtube, et donc vous ne verrez pas l’impact de mon appel à l’action en regardant le nombre d’abonnés.

      Pour conclure, je terminerais sur le fait que je voulais faire un article plus fonctionnel que marketing, car c’est dans ce domaine que j’utilise la vidéo. Malheureusement, je n’ai pas eu le choix car il y avait déjà trop de sujets techniques. Mais j’assume à 100% mon article.

      Sans rancune j’espère. :)

      Bien cordialement,
      Marie-Eve

      EDIT : en me relisant après coup, je me rend compte que le ton est plus agressif que je ne le voulais. C’est un défaut de ma façon d’écrire, mon tempérament chaud qui s’exprime malgré moi. Désolée pour ça, je ne voulais pas vous agresser du tout et je m’excuse sincèrement si c’est l’impression que vous avez eu en me lisant.

      Répondre
      • Pas de problème pour le ton de votre réponse. L’écrit est toujours plus difficile à interpréter quand au ton de la discussion.
        Je lis votre blog depuis assez longtemps maintenant pour savoir que vous êtes une passionnée et comme moi, quand on parle de photo, on se laisse parfois emporté et visiblement vous êtes une personne ouverte à la discussion.

        Je trouve votre argument tout à fait juste, ne vous inquiétez pas. C’est la discussion qui fait avancer les choses ;o)

    • Bonjour Benoit,

      J’ai organisé la réalisation de ce livre en tant que passionné par le média YouTube. Je constate que c’est un sujet qui vous inspire également. Je comprends votre commentaire et j’y trouve des remarques constructives. Comme Marie-Eve l’indique, c’est vrai que le titre dans sa version courte prête à confusion. Initialement, le titre complet était « Comment cartonner sur YouTube ? Booster votre trafic et votre réputation grâce à YouTube ». Je comprends votre déception si le titre vous a inspiré cette promesse : « Norman et Cyprien vous expliquent comment générer des milliers d’abonnés ». Désolé, ce n’était pas l’intention première.

      Chaque auteur a apporté sa contribution en abordant un sujet qu’il maîtrise. Je n’ai pas démarché les auteurs en fonction de leurs nombres d’abonnés mais en fonction de leur domaine et leur contribution possible. Par exemple (et je ne cite qu’un des auteurs) Lorenzo est « mon super héros de la prise de parole en public » et je trouve sa contribution enrichissante. J’ai eu l’occasion d’échanger avec chaque auteur et je peux vous confirmer que chacun a contribué avec un bon état d’esprit. Comme il s’agit d’un événement inter-blogueurs, chaque auteur avait droit à son petit paragraphe en signature « A propos » et c’est une pratique tout à fait normale.

      Le nombre d’abonnés YouTube est un critère d’autorité c’est vrai, mais ce n’est pas la seule finalité. Ce livre se concentre sur de nombreux conseils et des techniques d’optimisation pour ses vidéos postées sur YouTube et aussi des conseils pour réaliser des vidéos plus efficaces qui encouragent à l’action (comme exemple devenir abonné et ce n’est qu’un exemple parmi d’autres).

      Le nombre d’abonnés dépend vraiment du domaine depuis le comique populaire jusqu’au passionné par un loisir (photo, golf, sport…) sans oublié le mordu de jeux vidéos qui expose ses exploits. Ce livre vous donne des techniques qui peuvent vous aider à faire une différence dans votre domaine (pas seulement en mesurant le nombre d’abonnés).

      En tout cas, merci pour votre commentaire qui aide à continuer à échanger sur ce sujet qui me passionne.

      Répondre
      • Bonjour,

        Pour répondre à vos messages à tous les deux, je comprends bien que le but de nos blogs, nos livres blancs est de capter plus de prospects pour les transformer en clients, je suis entrepreneur moi aussi. Je possède plusieurs blogs, plusieurs sites et une chaine youtube qui sont dans les plus populaires dans mon secteur d’activité.

        Depuis deux ans je monte rapidement en notoriété, bien plus que beaucoup de mes concurrents. Pourtant, comme je le disais, je ne respecte pas 1/4 de ce que vous dites dans votre livre blanc.

        Alors, non, mon but n’était pas de plonger dans ce livre blanc en espérant devenir un futur Cyprien ou Norman, a mon âge on est plus pragmatique que ça et je ne crois plus au père noël depuis bien longtemps, sans compter que pour mon activité, je n’en vois pas l’utilité. Vous n’avez pas dû lire la toute dernière phrase de mon premier commentaire.

        Contrairement à vos chaines Youtube … la mienne fonctionne parfaitement et remplie son rôle en m’apportant beaucoup de clients, en gros ce que vous vendez comme idée dans votre livre blanc.

        Donc pourquoi aurais-je cru que vous puissiez m’aider à développer l’audience de ma chaine par une solution miracle ?

        C’était uniquement par curiosité, car mes blogs, mes pages fan et ma chaine youtube étant dans les plus connues de mon secteur en langue française, je ne cours pas après la notoriété de mes réseaux sociaux, puisque moi c’est déjà le cas. Mais youtube me rapportant énormément de clients, je souhaitais plus regarder si vos conseils recoupaient ce que je fais déjà ou pas.

        Avant de devenir photographe, j’étais dans l’ingénierie informatique, où j’ai travaillé sur le référencement de très grands groupes et en collaboration avec Google Irlande pendant plus de 15 années. Donc vous vous doutez que je connais les méthodes de référencement et les méthodes pour que le travail fourni sur Internet rencontre un bon ROI.

        La chaine de « Les doigts dans le net » n’est pas une priorité pour sa propriétaire et je le comprends avec tout le travail à abattre autrement. J’ai déjà publié plus de 600 articles sur mes différents blogs et sites, je sais ce que cela représente comme travail et investissement. Sans compter ce qui est autour, à savoir l’entretient de la communauté qui va avec.

        Je connais parfaitement le domaine dont nous parlons. Je ne suis pas un néophyte. D’ou mes questions quant-à vos méthodes. Mais maintenant que vous connaissez ma position et situation sur le net ou mes sites répondent largement à mes attentes, vous serait-il possible de répondre à ma dernière question ?

        Je sais que Marie-Eve a argumenté que pour parler de quelque chose, il n’était pas forcément nécessaire de rencontrer le succès dans ce domaine, mais là mon avis diverges.
        Dans mon domaine, qu’est la photo par exemple, certains sites connus, sont tenus par des gens n’y connaissant pas grand chose. Ils ont tenu le coup au départ, car étant les premiers et surtout étant tenu par des rois du marketing. Ils ont appliqué à la lettre la méthode d’un de vos intervenant, dont ils se targuent d’avoir suivit a formation. Mais maintenant que la concurrence de réels passionnés et/ou professionnels du secteur se développe, leur notoriété est en chute libre. Ils ont beau appliquer les préceptes détaillés dans votre livre, rien y fait.

        Il est connu que les gens aiment savoir à qui ils ont à faire sur internet et aiment voir ce que l’on fait pour avoir confiance. Prenons l’exemple de ce blog. Pourquoi vos formations et votre site fonctionnent Marie-Eve ? Parce que vous prouvez, à chaque article que vous écrivez sur la création de sites, que vous dominez votre sujet et en lisant vos articles, on sens bien qu’il y a une personne compétente derrière. En gros vous prouvez par vos publications, mais aussi vos créations, que ce que vous écrivez fonctionne, puisqu’avec VOS méthodes, vous, vous y arrivez parfaitement.

        La prof de français, quand à elle, n’est pas connue du fait de sa notoriété, pour reprendre votre exemple, la confiance des élèves ne vient pas d’un choix, mais d’une obligation. Par ce qu’on nous l’impose. Les élèves n’ont pas le choix. De plus elle a obtenu ses diplômes ce qui prouve sa compétence dans son domaine.

        Sur internet c’est tout l’inverse, pour être connu et acquérir plus de clients que ses concurrents, il faut que les prospects aient confiance et pour ça il faut qu’on leur prouve rapidement que l’on connait notre domaine. Il y a beaucoup d’arnaques sur ce média et seul la confiance peux nous attirer plus de clients et le référencement décrit dans votre doc ne fait la différence que s’il n’y a pas de concurrence. Quand je vais sans un magasin, en posant des questions à un vendeur, je vois de suite, s’il connait son domaine ou pas. Sur internet les Internautes nous jugent par nos sites/blogs et pour revenir au sujet qui nous intéresse, par nos vidéos sur Youtube.

        Quand vous dites que le nombre d’abonnés n’est pas un bon indicateur, encore une fois, à mon avis et par mon expérience visiblement bien plus importante que la votre sur Youtube, ce n’est pas vrai. Vous auriez dû suivre les cours de la « YouTube Creator Academy » qui donnent de très bon conseils. Les internautes auront plus confiance en une personne regroupant une grosse communauté que l’inverse.

        Un autre indicateur de qualité est aussi le nombre de vues, mais vos chaines n’explosent pas non plus les cotas. Enfin il faudrait voir le taux de fidélité (% de la vidéo regardé en moyenne). Mais c’est une information tenue à la discrétion du youtubeur.
        Mais prenons un exemple très concret et sur Youtube. J’ai un « concurrent » sur youtube qui à une chaine très semblable à la mienne, qui a environ le même nombre d’abonnés. Il est beaucoup plus régulier que moi, car toute les semaines, le même jour à la même heure une vidéo sort sur sa chaine. Du coup il a environ le double de vidéos que moi, mais au nombre de vue par vidéo il est bien en dessous de moi. La qualité de ses vidéos n’est pas à remettre en doute, il a de l’excellent contenu et on sens qu’il domine parfaitement son sujet. C’est un passionné et ça se voit.

        Il y a quelques mois il a signé un contrat avec une régie Youtube et là vous allez comprendre pourquoi j’en parle, c’est pile dans notre sujet. La régie sert à quoi ? Soit disant à augmenter les vues, le nombre d’abonnés et par là les revenus, même si je pense que ce dernier point ne soit pas le but de cette personne. Comment ils obtiennent se résultat ? Selon leur argument de vente, en travaillant parfaitement le référencement de votre chaine et vos vidéos. Des mots clés parfaits, des descriptions détaillée, …. bref tout ce que vous avez mis dans votre livre blancs.

        Contrairement à la situation qui était vraie depuis plus de 2 ans, ou ce concurrent à toujours eu plus de notoriété que moi sur Youtube, environ 2 mois après avoir signé avec cette régie, j’ai commencer à inverser la courbe. Aujourd’hui ,moi qui fais l’inverse de ce que vous préconisez, je surpasse mon concurrent qui fait exactement ce que vous préconisez. Pourtant cela ne vient pas du changement de mon contenu, puisque ces 3 derniers mois je n’ai pas publié une seule vidéo, contrairement à lui, qui en a publié 12.
        Un autre concurrent très connu, a une chaine youtube qui ne fonctionne pas. Son site fonctionne très bien du fait qu’il fut l’un des premiers, mais maintenant que la concurrence est là, sa notoriété diminue à vue d’œil et pourtant étant un fervent participant du programme de marketing d’un des intervenant de votre livre blanc, il ne devrait pas rencontrer de problème. Sa chaine youtube ne fonctionne pas du tout, car les concurrents étaient déjà sur ce média avant lui.

        Vos méthodes étaient valables, il y a quelques années, mais plus maintenant du fait de l’évolution de l’algorithme des processus de référencement des moteurs de recherche qui favorisent de plus en plus le bon contenu à la quantité et au bon référencement.
        Alors je reviens à ma question, du fait de la non notoriété de vos chaines respectives, moi qui, au contraire, connait un certain succès, j’affirme que ce qui compte le plus est la compétence de la personne. Vos méthodes fonctionnent uniquement s’il n’y a pas de concurrence. Marie-Eve à écrit un article sur la mort du référencement systématique tel que vous le décrivez dans votre livre blanc et elle a tout à fait raison. Les règles de google (donc youtube ussi) ont été modifiée pour que le contenu de qualité soit favorisé au contenu le mieux vendu par une référencement parfait comme vous le préconisez. Vous n’abordez pas le taux de fidélité des vidéos (équivalent au taux de rebond des sites) qui est primordial et reflète parfaitement le ressentit de vos lecteurs.

        Du coup ma question est toujours la même :

        Où sont les preuves tangibles des résultats obtenus sur vos chaines youtube qui légitimeraient les méthodes préconisées dans ce livre blanc, et même les méthodes que certains d’entre vous vendent ?
        Que vous me disiez que votre chaine youtube n’est pas une priorité, je le conçois, mais du coup, qu’est ce qui vous permet de dire que votre solution fonctionne, alors que vous ne l’avez pas testé ?

        Pourquoi vous ferais-je confiance quant-à la pertinence de vos propos, alors qu’en faisant l’inverse, mes résultats sont bien meilleurs que les vôtres ?

        Je maintiens que vos méthodes ne fonctionnent que s’il n’y a pas de concurrence, car au final seul la compétence de la personne compte pour la notoriété d’une chaine youtube, mais aussi les blog/sites et le succès de votre blog Marie-Eve le prouve.

      • Bonjour Benoit,

        On sent bien que le sujet vous passionne, et que vous en connaissez bien les tenants et les aboutissants. Moi au contraire, comme je vous l’ai dit, Youtube n’est pas ma priorité. Je n’ai jamais étudié avec intérêt les indicateurs que vous mentionnez.

        Mais je vais essayer de mieux répondre à vos questions :

        Question 1 : « Où sont les preuves tangibles des résultats obtenus sur vos chaines youtube qui légitimeraient les méthodes préconisées dans ce livre blanc, et même les méthodes que certains d’entre vous vendent ? »

        Mon conseil concernait les appels à l’action, or, je n’ai jamais incité mes « spectateurs » à s’abonner à ma chaine Youtube via un appel à l’action. Je ne peux donc pas vous avancer de chiffre de ce côté là.
        Par contre, j’ai fait lors de mon dernier lancement une série de 5 vidéos contenant un appel à l’action vers une inscription sur une landing page. J’avais obtenu des résultats honorables in fine (sans non plus casser la baraque, environ 250 inscrits). Je me souviens à peu près du taux de conversion de la landing page, mais je n’ai pas calculé combien de personnes arrivait des vidéos youtube. Du coup, désolée, mais je n’ai pas de preuves tangibles à donner sur l’efficacité d’un appel à l’action.

        En même temps, l’appel à l’action…c’est un peu le B.A.BA ; et d’ailleurs vous en faites dans vos vidéos (http://www.youtube.com/watch?v=Vwq5kChxAMo à 41:14), donc je ne vois pas trop où est le problème sinon sur le principe.

        Question 2 : « Que vous me disiez que votre chaine youtube n’est pas une priorité, je le conçois, mais du coup, qu’est ce qui vous permet de dire que votre solution fonctionne, alors que vous ne l’avez pas testé ? »

        D’une part je l’ai testée mais je n’ai pas de chiffre à vous avancer, d’autre part, je trouve que c’est une solution logique quand on connait un peu la psychologie. Si je dis à quelqu’un de faire telle chose, il y a de plus grandes chances qu’il le fasse que si je ne lui avais pas dit. Bien sûr il garde son libre-arbitre, mais s’il est intéressé par ce que je dis et qu’il m’écoute depuis 10 minutes (alors qu’il aurait pu partir), il me fait un peu confiance et donc il y a plus de chance qu’il suive mon indication. Il ne va pas tuer son voisin pour moi, mais s’abonner à ma chaîne, sachant qu’il est resté parce qu’il apprécie ce que je dis, ça ne me semble pas improbable. Rien de très scientifique comme raisonnement, j’en conviens.

        Je vous ai répondu le plus honnêtement possible, et je tiens à le souligner, j’ai utilisé cet ebook dans le respect des « codes », c’est à dire que je n’ai pas mis de liens vers mes produits. J’ai joué le jeu, et encore aujourd’hui, je prends le temps de vous répondre et d’alimenter le débat. Je fais cela par respect pour la liberté de parole car franchement, le jeu n’en vaut pas la chandelle. On parle d’un livre électronique sans plus d’ambition que celui d’être partagé (il n’est pas en vente sur Amazon par exemple), qui ne me rapporte ni visiteurs directs ni clients (peut-être sur le long terme, mais pas de façon immédiate).

        Son plus gros avantage pour moi à l’heure actuelle fût de faire plaisir à mes lecteurs (enfin pas tous visiblement) et donc de « me faire bien voir d’eux ». Je suis curieuse de savoir si vous avez eu le même genre d’échanges avec les autres auteurs ? En particulier ceux qui ont placés des liens vers des produits dans ce livre, ceux qui clament hauts et forts qu’on peut facilement avoir des millions d’abonnés ? Je ne doute pas que vous ayez engagé le débat avec eux aussi, mais ont-ils répondu ? Ont-ils des preuves tangibles ?

        Enfin, pour conclure, je ne suis pas étonnée que votre chaine fonctionne, votre contenu est de qualité, vous avez un bandeau personnalisé et une vidéo de présentation personnelle et rigolote, des appels à l’action, vous répondez aux commentaires, vos vidéos ont toutes un titre (en image) et ont le même design, vous êtes très actifs sur les réseaux (échanges nombreux avec votre communauté sur Google+ et Facebook) et bien sûr, on trouve facilement votre site (ergonomique, pensé pour la conversion et très complet) à partir de votre chaîne. Quand je vois tout ça, j’ai l’impression que vous devez appliquez plus que 1/4 des conseils du livre (sans les avoir tirés de ce livre bien sûr). Peut-être que vous ne vous en rendez plus compte car vous faites ça de façon très naturelle ? Bref, je ne vais pas m’amuser à trier tous les conseils du livre pour voir si oui ou non vous appliquez le-dit conseil, ce serait un peu psycho-rigide. Mais voilà, je ne suis pas étonnée du tout de votre notoriété.

        Merci pour le débat, j’espère avoir mieux répondu à vos questions cette fois.

    • Bonjour Benoit,
      je me permets de répondre à ton commentaire car tu m’as cité, et as repris les chiffres de l’une des mes chaînes YouTube puisque je fais partie des auteurs.

      Tout d’abord, je te remercie pour ce débat intéressant. La question de la légitimité d’une information est un sujet souvent épineux, et mon avis sur la question est assez tranché : je n’interviens ou ne donne des conseils que s’ils sont issus de mon expérience et si je peux montrer des cas d’étude réels pour ce que j’avance.
      Et j’ajoute toujours à cela une règle : quand je donne un cours de marketing, je ne prends pas ma propre activité de marketing comme exemple ou étude de cas. Je pourrais le faire, et beaucoup de mes confrères le font, mais je trouve que cela se mordrait un peu la queue.

      Ce qui m’amène à ta question concernant les chiffres :
      Quelle légitimité donner à ma chaîne YouTube ? Eh bien, tous mes conseils sur YouTube sont basés sur la réussite des chaînes où je les applique.
      Par exemple DragueTV :
      https://www.youtube.com/user/DragueTV/about
      7 millions de vues et 15 000 abonnés auxquels il faut ajouter le demi-million de vues de ma chaîne « Seduction By Night » et quelques centaines de milliers sur mes chaînes Dailymotion de la même thématique.

      Pour mon activité « Le Marketeur Français » je n’ai pas du tout utilisé YouTube avec les mêmes techniques – j’ai un peu plus de 300 000 vues (chaines « frenchmarketer » et « seduireleclient ») – mais j’utilise YouTube quasi-exclusivement en autoplay comme sur la page où j’offre mon livre (cf. lien sur mon nom ci-dessus). Donc YouTube ne comptabilise pas mes vues – peu m’importe car je n’ai pas du tout une stratégie de trafic « gratuit » sur mon activité B2B. J’achète de la pub, j’affiche des vidéos en autoplay, et je remercie YouTube pour la bande passante gratuite.

      Je suis allé voir ta chaîne. Elle semble avoir pris un bon départ. Mais je pense que quelques optimisations très simples pourraient en faire un meilleur outil marketing pour ton activité – notamment au niveau des titres, car mes vidéos les plus vues sur DragueTV ont toujours été les vidéos qui répondent à une question.
      C’est la différence entre ta vidéo :
      Comment choisir ses objectifs photo – 13 000 vues
      et
      Lightroom le workflow – 7 000 vues

      Je peux te garantir que :
      Comment prendre en main Lightroom
      ou
      Lightroom mode d’emploi
      ou
      Comment maîtriser Lightroom en 30 minutes
      marcheraient mieux (même si je ne connais pas assez bien ton domaine ni la promesse de cette vidéo pour garantir que ce 3e titre ait du sens, bien entendu)

      J’apprécie la réflexion que tu as lancée ici et je te souhaite beaucoup de succès ; attention à ne pas tomber dans une « fierté de ne pas appliquer les conseils » car certains pourraient effectivement booster ta chaîne.

      Sébastien

      PS : un dernier mot au sujet des agences : J’ai une désaffection toute particulière (et justifiée par l’expérience) pour les agences de référencement et publicité et je ne doute pas que les agences YouTube soient autant dans l’improvisation que leurs conseurs du « PPC » et « SEO ». A mon avis l’erreur de ton concurrent a dû être d’oublier que la clef du succès dans un monde d’algorithmes sans cesse plus sophistiqués, est de revenir aux choses simples et de penser à l’utilisateur : que veut le client ? quelle valeur puis-je lui apporter qui soit cent fois supérieure à ce qu’il trouve ailleurs ?
      Je te recommande vivement de garder ces questions à l’esprit quand tu choisis les thèmes et titres de tes futures vidéos, et ceci devrait suffire, bien plus que les conseils techniques, à garder ta longueur d’avance.

      Répondre
      • Bonjour « Le Marketeur Français ».
        Je suis désolé de ne pas avoir donné de réponse plutôt, mais je choisis toujours de ne pas recevoir les mails des sites, du coup je n’avais pas vu ta réponse.

        Déjà, merci pour ta réponse et ce que tu apportes à ce débat.
        Par contre, même si visiblement on partage le même avis sur les « major de Youtube », pour le reste, c’est une autre histoire.

        Je te félicite pour le succès de tes chaînes sur la « drague », mais comme on dit quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt. Je te rassure, je ne me permettrais pas de t’insulter, ici l’idiot se serait moi, enfin si je m’arrêtais à tes chiffres sortis de leur contexte.

        On peut faire dire ce que l’on veut à des chiffres isolés. Sur un thème tel que la « drague », du fait que Youtube est fréquenté par 85% d’hommes dont 36% ont moins de 34 ans, on se doute bien que les vues vont être importantes. C’est une bonne niche pour cela et pour que la chaîne devienne « rentable ». Mais je ne comprends pas ce que cela apporte à ton activité de marketeur ? Quel est le lien hors mis avoir une chaîne qui rapporte un peu d’argent ?
        Avoir une chaîne qui fait des vues pour gagner de l’argent avec Youtube, je le conçois, mais c’est un peu hors sujet. Ici le nombre de vues vient directement du sujet, pas des points abordés dans votre livre blanc.

        Pourquoi je me permets de dire cela ?

        Si on compare ta chaîne à d’autres de tes « concurrents » sur le même thème, on voit que les chiffres de ta chaine ne sont pas bon. « Minute Sexy » avec deux fois moins longtemps d’existence que ta chaîne (trois ans de moins), cumule autant de nombre de lectures et quasiment d’abonnés, donc dans trois ans, avec autant d’existence que ta chaîne aujourd’hui, ils seront très loin devant la tienne.

        Toujours dans la même niche, la chaîne de Nicolas Dolteau, avec moins d’ancienneté et deux fois moins de vidéos, a le double d’abonnés et 2.000.000 de vues en plus. Comment l’expliquez vous cette situation, si votre méthode de référencement est si performante ?

        Et la liste est encore longue.

        Donc replacé dans leur contexte et expliqués, les chiffres ne servent pas vos dires, au contraire. Même si tes chiffres peuvent paraitre impressionnant sortis de leur contexte, face à tes concurrents qui appliquent, ou pas, ta méthode tu es carrément à la traine.
        Oui une niche sur la drague sur un médiat comme youtube, le nombre de lectures et d’abonnés ne peut-être qu’important, il serait difficile de faire moins, mais visiblement tes concurrents font bien mieux que toi avec ta méthode qui permettra de « cartonner sur Youtube ».

        Merci aussi pour ton conseil sur les titres de mes vidéos. Mais encore une fois, après 15 ans de travail en relation direct avec Google himself, je serais optimiser mes titres si je le souhaitais, ne t’en fais pas pour moi. Certaines de mes vidéos font moins de vues ? Oui je sais, je le sais même avant de les publier.

        Maintenant pourquoi je ne suivrais pas tes conseils ?

        Pour LA raison qui fait que je suis devant des concurrents de mon secteur d’activité, malgré qu’ils dépensent presque 1.000.000€/an en publicité dans les médias pour exister et moi 0€. Pour LA raison qui fait qu’en fin d’année 2015 ma chaîne Youtube sera passée de 4ème à 2ème dans mon secteur d’activité. Pour LA raison qui fait que je commence à réellement « cartonner sur Youtube » dans mon secteur. Ma crédibilité !

        Mentir à mes abonnés ne fait pas parti de ma politique. Je comprends bien que tu ne connais pas mon secteur d’activité, mais tes exemples de titres appuient réellement mes dires. Attirer du monde en leur promettant qu’ils maîtriseront une chose en 30 minutes apportent des tas de visites, mais pas de crédibilité, bien au contraire (on peut aussi le reporter sur la niche de tes chaînes de dragues).

        Hors, et vous ne l’abordez jamais dans votre livre blanc, ce qui compte, ce qui fait qu’une chaîne youtube fonctionne, tout comme un site, c’est la qualité du trafique. Attirer des milliers de gens, juste pour dire, j’en suis capable ne sert à rien et est même contre-productif. Comme je l’ai dit dans un commentaire plus haut, certains, dans mon activité, ont suivi vos méthodes (et vos formations) et ont cartonné, mais de façon très éphémère, car depuis que la vraie concurrence est arrivée, que les gens peuvent comparer, leur site, leur chaine youtube, leur formation en ligne sont en réelle perte de vitesse. Pourquoi, parce qu’ils ne sont plus crédibles aux yeux de leur public au point de se faire siffler leur de leurs conférences par ceux qui les idolatrait encore il y a deux ans.

        Le taux de rebond existe aussi sur Youtube, c’est le taux de fidélisation et bizarrement aucun d’entre vous n’aborde se point extrêmement important. Crois en mes 15 ans de collaboration avec Google, le nombre de vue, n’a pas plus d’importance que la qualité du trafique pour le référencement, bien au contraire et encore plus depuis la dernière modification de l’algorithme de Panda. Vous préconisez des méthodes qui permettent de faire des lectures sur youtube, mais qui ne sont pas forcément de qualité (même si elles peuvent l’être), car vous opactez l’élément important, si les gens s’abonnent c’est qu’ils aiments et ont confiance en leur interlocuteur.
        Les 3 personnes qui cartonnent actuellement sur youtube dans mon secteur, sont des gens sérieux, qui ont un réel contenu à proposer. L’exemple même de ce que je dis, est un concurrent qui à tout joué sur le référencement, qui à été le premier sur YOutube, aujourd’hui il fait 3 fois moins de lecture/mois que moi et 3 fois moins d’abonnés/mois que moi. Pourquoi et bien parce que les gens ont vu que ce qu’il faisait n’avait pas de valeur ajoutée et non parce que nous sommes meilleur que lui en référencement.
        Cela se vérifie aussi avec ta chaine et tes concurrents. ;o)

        Enfin pour finir, si Jerry Dischler dit l’inverse de vous en déconseillant de sur-optimiser ses sites et chaînes youtube, vu qu’il est Vice President of Product Management chez google, j’aurais plus tendance à le croire lui. ;o)

  5. Bonjour Marie-Eve, et merci pour ta réponse riche. Ton blog est à ma connaissance le seul endroit où il y a ce débat intéressant avec Benoît.

    Je rappelle que ce livre effectivement est gratuit et que chaque auteur y a apporté sa contribution dans un bon état d’esprit : aider ses lecteurs respectifs. Je précise Marie-Eve qu’aucun auteur n’a promis « lisez mon article pour faire des milliers d’abonnés »

    Je suis d’accord avec Marie-Eve, votre chaine YouTube Benoît est vraiment bien faîte et il y a des techniques d’optimisation qui sont présentes dans le livre (évidemment que vous les avez mis en place sans avoir eu besoin du livre :) Cela me conforte que les conseils du livre ne sont pas à côté de la plaque :)

    Benoît soulève un point intéressant avec lequel je suis d’accord : au-delà tes techniques d’optimisation, il y a un facteur que la vidéo véhicule mieux que tout autre média : l’humain. Le talent, la passion, l’authentique sont autant de critères « humains » qui peuvent naturellement faire une différence par rapport à un concurrent.

    Benoît, je serai ravi de poursuivre cet échange avec vous pour votre retour d’expérience sur YouTube. Ce sujet semble vous intéresser et je suis sûr qu’il y a de bons enseignements à en tirer de votre aventure sur YouTube.

    Répondre
  6. Bonjour Marie-Eve,

    Ce livre gratuit à l’air très intéressant, je l’ai téléchargé pour le lire se soir au chaud près du sapin! L’utilisation de Youtube nécessite beaucoup de conseils pertinents pour bien l’utiliser, j’espère trouver mon bonheur dans cet ouvrage.
    Merci pour le partage et joyeux noël!

    Répondre
  7. Bonjour Marie-Ève,

    Le contenu de cet article est très intéressant et vraiment instructif. J’en prends bonne note. Le moins que l’on puisse dire, c’est que votre article est très complet et très utile.

    Merci beaucoup pour ce contenu enrichissant.

    Cordialement,

    Hélène

    Répondre
  8. Youtube c’est une super vitrine pour son blog et ça peut même venir remplacer les blogs dans les prochaines années… Il faut juste s’entrainer à être à l’aise devant la caméra 😉

    Merci pour le livre

    Répondre

Trackbacks/Pingbacks

  1. 14 conseils pour cartonner sur Youtube | "... - […] 14 articles condensés au même endroit : comment utiliser Youtube pour se démarquer ? Comment utiliser la vidéo pour…
  2. 14 conseils pour cartonner sur Youtube | News T... - […] 14 articles condensés au même endroit : comment utiliser Youtube pour se démarquer ? Comment utiliser la vidéo pour…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg

EmailEmail
PrintPrint