Risquez-vous une pénalité Google avec vos liens dofollow ?

Risquez-vous une pénalité Google avec vos liens dofollow ?
EDIT 29/07/2014 : d’après les interventions de plusieurs experts SEO, cet article contient pas mal de raccourcis voire des erreurs flagrantes. Je m’excuse auprès de mon lectorat que je n’ai jamais voulu tromper en donnant de fausses informations. Je vous invite à lire cet article avec des pincettes, pour prendre connaissance du débat, mais n’en tirez pas des conclusions hâtives. Continuez votre lecture avec les commentaires, ils vous permettront de mieux comprendre mes erreurs.
EDIT 26/07/2014 : Voilà un article qui fait couler de l’encre ! Pour ceux qui débarquent et ne me connaissent pas : cet article reflète mon expérience personnelle avec Google, un apprentissage à la dure où je lutte contre une pénalité Penguin (un filtre plus exactement). J’ai décidé d’en parler ouvertement pour partager mon expérience (c’est aussi le but d’un blog, si je ne m’abuse ?). En aucun cas je ne me prétends expert SEO ni ne vous conseille d’appliquer mes conclusions au pied de la lettre. Au contraire, cet article est là pour susciter le débat et les échanges d’expérience sur ce phénomène qui nous touche tous, et que peu maîtrisent. Les commentaires sont nombreux et variés, je vous invite à les lire pour approfondir le sujet.

Google a encore frappé ! Toujours aux prises de ma pénalité Google Penguin, dont j’ai parlé ici, je deviens peu à peu plus familière des concepts tordus innovants de Google. Ma récente découverte m’a notamment permis d’encore mieux comprendre le système dofollow/nofollow. J’ai déjà expliqué le principe, mais pour ceux qui ne connaitraient pas, le voici : un lien d’un site à l’autre est par défaut « dofollow ». Cela veut dire que vous donnez un peu de votre « jus google », à la manière des vases communicants. Si un autre site vous fait un lien dofollow, il vous donne de son jus, que vous reversez aux sites vers lesquels vous faites un lien dofollow. Le but est donc d’obtenir des liens de la part de gros sites, puisque ceux-ci ont beaucoup de jus (puisque eux-mêmes, étant de gros sites _et donc populaires_ possèdent de nombreux liens de la part d’autres sites). Pour arrêter l’hémorragie, il faut transformer le lien en « nofollow ». Aujourd’hui, Google surveille de près les liens dofollow et ceux-ci ,même naturels, peuvent vous attirer ses foudres.

Pénalité Google contre les liens dofollow : comment en est-on arrivé là ?

Récemment, Google a pénalisé certains sites pour avoir fait du guest bloging déguisé, c’est à dire de la vente de liens. En gros, un annonceur Y souhaite qu’un blogueur lui donne un peu de jus pour améliorer son référencement, il lui donne une certaine somme d’argent pour que ce blogueur écrive un article, dans lequel il placera un lien vers le site de l’annonceur Y. Evidemment, selon Google, de telles pratiques manipulent son algorithme, puisqu’elles engendrent des liens sans autre motivation que l’argent. Or, dans l’utopie Google, tous les liens sont créés « naturellement », c’est à dire, motivé par l’envie de parler d’un site/service/produit. Les liens payants sont l’exclusivité de Google Adwords et de personne d’autre ! Il est vrai que si les liens n’étaient que naturels, baser la popularité d’un site sur le nombre de liens qui pointe vers lui serait une très bonne technique. Le problème : quand on est pas encore connu, on cherche le backlink pour être présent sur Google quand même. Et on en vient à faire du guest blogging… déguisé ou pas. C’est un peu le chien qui se mort la queue… Donc, la vente de lien, même dans un article de qualité, est prohibée. Soit. Mais il y a pire encore !

Bien construire ses liens dofollow : les règles à respecter

Dans sa folie destructrice, Google en vient à pénaliser le vrai guest bloging, et d’une manière générale, à surveiller tous les liens sortants d’un site. Quand vous faîtes un lien vers un site en dofollow, vous « votez » pour ce site. Vous envoyez le message à Google que ce site a une valeur, que vous l’estimez. Vous lui donnez votre jus, certes, mais surtout, vous lui donnez de la crédibilité. Pour que votre lien soit valable, c’est à dire pour que Google trouve normal que vous votiez pour ce site, et donc que vous n’êtes pas en train de manipuler son algorithme, il faut respecter 3 règles :

  • Les thématiques des deux sites doivent être très proches
  • Le lien doit être placé sur une ancre neutre : « cliquez ici », l’url de la page, le nom et prénom de l’auteur du site, le nom de marque… Evitez absolument les mots clefs !
  • Il faut éviter de faire des liens « site wide », c’est à dire présent sur toutes les pages du site, en particulier si la règle précédente n’est pas respectée

Cela a plusieurs conséquences, tant pour la personne qui fait le lien que pour celle qui le reçoit.

Entre règles et pénalités : l’absurdité de Google

1/ Si vous faites un lien vers un site, même naturel c’est à dire sans aucune sollicitation de la part du propriétaire du site, mais que vous ne respectez pas ces règles, vous pouvez le pénalisez. Par exemple, j’ai trouvé un forum de développement web qui parlent de Les Doigts dans le Net. Le webmaster a mis un lien « Comment créer un site web » qui pointe sur ma page d’accueil. Ce lien est présent sur tout le forum (site wide), il est placé sur un mot clef, et vient d’un site dont la thématique n’est pas assez proche de la mienne (même si ça parle de création de site web). Résultat : je suis pénalisée par ce lien sur l’expression « Comment créer un site web » (bien sûr, c’est l’action combinée de plusieurs liens de ce types qui me pénalise : un seul ne suffirait pas). 2/ Si vous mettez en place un système d’affiliation pour l’un de vos produits : méfiez-vous ! Vos affiliés vont probablement faire des liens dofollow vers votre site sur un mot clef ou une expression clef (probablement le nom de la formation) et vous pourrez être pénalisé. De plus, vous ne contrôlez pas les thématiques de vos affiliés, ni leur profil de liens ! Cela peut être catastrophique pour vous. 3/ Si vous ouvrez vos commentaires en dofollow, vous « votez » pour le site du commentateur, dont vous n’avez aucune connaissance, et vous pouvez être pénalisé pour avoir dilué votre jus vers des sites qui ne le méritaient pas au regard de votre thématique. 4/ Les sites de vos commentateurs peuvent aussi être pénalisés en retour, et vous serez donc sollicités pour retirer les liens problématiques. 5/ Si vous faîtes un événement, une promotion ou une B.A.BA géniale et que l’on parle de vous sur des sites qui ne respectent pas ces règles : vous pouvez être pénalisé. En gros, vous pouvez être pénalisé très souvent ! (et Google me sort par les yeux)

La solution pour utiliser des liens dofollow sans subir de pénalité

Malgré tout, et c’est ça le pire, les liens dofollow font encore partie intégrante d’une stratégie de référencement. Je vous ai déjà donné par mal de renseignements pour varier votre profil de lien (dans cet article), voici comment cibler les liens qui peuvent être dofollow : Liens sortants :

  • uniquement des sites que vous connaissez
  • au sein d’un article
  • si vous tenez aux liens « dofollow » des commentateurs, utilisez un plugin qui ne rend « dofollow » qu’après le 5ème commentaire (cette technique n’est pas 100% fiable, les gens intéressés par le backlink ne s’arrêtent pas à ça)

Idéalement, conservez vos liens de commentateurs en nofollow. Liens entrants :

  • uniquement des sites que vous connaissez
  • au sein d’un article écrit spontanément

Bien sûr, il faut toujours respecter les 3 règles citées plus haut dans l’article !

Google or not Google ? La révolte !

J’ai encore une solution, qui je pense va s’imposer au fil des années : c’est de laisser tomber le référencement.

revolte

Et oui, on en parle de plus en plus, Google tue le SEO, il s’impose partout sur le web et ne nous laisse plus de place pour construire les sites que l’on souhaite. Franchement : on ne peut plus faire de guest bloging, on ne peut plus récompenser ses commentateurs par des liens dofollow, on ne peut plus utiliser les liens HTML normalement (le dofollow est par défaut, il faut modifier le code pour avoir un nofollow)… ça commence à bien faire ! Mais comment allons-nous nous faire connaître ? Par les réseaux sociaux pardi ! Après l’inbound marketing ou marketing de contenu, la continuité logique est le social marketing. Nous autres blogueurs nous sommes mis en avant grâce à du contenu de qualité ? Utilisons les personnes pour le promouvoir, au lieu d’utiliser Google ! Finalement, c’est du bouche à oreille numérique ! :) L’âge d’or du référencement est bel et bien fini…qu’en pensez-vous ? PS: et dire qu’au départ, je voulais simplement écrire une brève pour vous annoncer que les commentaires de blog sur Les Doigts dans le Net passaient en nofollow : on dirait que ce sujet me tient à coeur !

Image courtesy of stockimages http://www.freedigitalphotos.net

Image courtesy of iosphere http://www.freedigitalphotos.net

A propos de MarieEve Louvel

Depuis 3 ans, je partage mes connaissances sur ce blog, pour les entrepreneurs désireux de créer leur site vitrine et/ou leur blog professionnel avec WordPress. Mon expérience professionnelle va de l'accompagnement à la formation, en passant par de la création de site ou de logiciel. Retrouvez mes cours en ligne sur mon site FeelWeb Formation [http://feelwebformation.com]

110 commentaires

  1. Salut Marie Eve, merci pour ton article :)

    Si j’ai bien compris Google préfère qu’on indique un lien sur des mots comme « cliquez ici » que sur un mot clé ?

    Tu as raison de souligné qu’il est préférable de développer une stratégie de partage via les réseaux sociaux. Le SEO a malheureusement trop changer à cause de Google…

    Répondre
    • Coucou Cédric,
      Oui il préfère, on arrive à des proportions 90% mots neutres / 10% mots-clefs (à des bons endroits, et les mots-clefs doivent correspondre précisément avec la page cible).

      Après…quand on a subi une pénalité comme moi, c’est encore plus sévère !

      Répondre
    • Merci pour ton article très intéressant. Le SEO (Search Engine) est mort ! Vive le SEO (Social Engagement Optimization). C’est pour cette raison que j’adore les techniques pour faire des vidéos « engageantes ». C’est à dire des vidéos qui appliquent les basiques du SEO traditionnel (mots clés pour plaire aux robots de google) mais surtout un contenu qui engage (Social Engagement pour plaire aux humains).

      Autre exemple : une image « engageante » postée dans les réseaux sociaux peut avoir un impact plus immédiat et plus efficace qu’une tentative de page bien référencée avec les bons mots clés.

      La prochaine révolution internet passera par une guerre entre les robots de google et les humains (le pouvoir social en marche !)

      Répondre
  2. Bonjour et merci pour cet article.

    Peut-on pénaliser un site si on fait apparaître dans son pied de page un logo dudit site avec un hyperlien ?
    Etant dans le footer, il apparaît sur toutes les pages.

    Cordialement,

    Yann

    Répondre
    • Bonjour Yann,

      Comme c’est une image, ça va. Regarde quand même l’attribut Alt (texte alternatif de l’image) si tu en as un. Si ce sont des mots-clefs, retire-les, et mets le nom correspondant au logo.

      Répondre
  3. Ah oui pardon, autre question, par rapport aux mots-clés. SI l’on souhaite renvoyer vers le site d’une institution dont on parle et que le lien apparaît dans le texte, lorsqu’on cite ladite institution, est-ce pénalisant ?

    Cordialement,

    Y.

    Répondre
    • Tant que le texte cliquable est l’url ou le nom de l’institution, ça ne pose pas de problème, surtout au sein de l’article/page.

      Répondre
  4. Bonjour Marie-Eve
    Merci pour ces explications très claires. Mais il reste toujours l’autre facette du SEO « on site », l’optimisation des ces propres pages avec des mot-clés choisis. Mail là encore il faut faire attention à la densité de mot-clés !

    De toutes façon, il vaut mieux je pense se concentrer sur son contenu et la valeurs apportée aux lecteurs. Faire passer l’internaute avant Google. Puis optimiser dans un deuxième temps en utilisant plusieurs variantes du MC principal.

    J’espère que ta pénalité en va pas durer !

    Répondre
    • Bonjour Youcef,

      De ce que j’ai appris, le SEO, c’est 30% de contenu et 70% de liens… Y’a même eu des tests de site positionné sur une expression clef alors qu’elle ne la contient pas (expérience menée par Laurent Bourrelly si je me souviens bien) ! Mais quand on n’est pas un cador du SEO, c’est absolument essentiel de travailler son seo onsite pour avoir une bonne base.

      Moi, je n’y crois pas beaucoup à la fin de ma pénalité…je fais encore tout ce que je peux pendant 3 mois (nettoyage des liens, optimisation onsite, implication réseaux sociaux), mais je ne crois plus à un retour à la normale (plus d’un an de pénalité, ça laisse des traces). Il faudrait faire tellement de choses, trop d’actions à mettre en place ! Je vais travailler le taux de conversion (et ya du boulot !), ça marche aussi et puis favoriser d’autres sources de trafic.

      Répondre
  5. Remettons les pendules à l’heure : ce n’est pas Google qui a tué le SEO mais l’inverse. Ce sont les « référenceurs professionnels » qui ont mis à mal les algorithmes de Google en essayant de les berner à qui mieux mieux.

    Ce retour de balancier était prévisible car les utilisateurs et Google veulent voir en première position les sites les plus pertinents par rapport à la recherche, et non pas ceux qui payent le plus cher pour y être.

    Si on veux faire de la pub sur Google c’est à Google qu’il faut s’adresser, ainsi les résultats publicitaires sont différenciés des résultats naturels. C’est tout bénéf pour les utilisateurs… et aussi pour Google bien entendu.

    Ca fonctionne de la même façon avec tous les autres moteurs de recherche.

    Répondre
    • Coucou Renaud,

      Oui tu as raison de remettre les choses dans l’ordre. Mais Google scie aussi la branche sur laquelle il est assis en se privilégiant lui-même dans les SERP.

      Répondre
  6. Bonjour et merci Marie-Eve,

    Et dire je m’appliquais parce que je suivais scrupuleusement ce que voulais google, et il change de tactique ! Finalement comme j’ai lu dans les commentaires, il fallait écrire « cliquez ici » ou autre et bien je ne l’ai pas fait bien-sûr sur mon blog hier. Je vais changer ça tout de suite. C’est vrai quand on ne sait pas, on fait n’importe quoi.

    Merci pour ces renseignements et la dernière photo est bien explicite.

    A vous lire de nouveau

    Répondre
    • Bonjour Sylvie,

      J’ai hésité pour la photo…mais je voulais être sûre que le message passe bien :) Mission accomplie !

      Répondre
  7. comme vous l’expliquez très bien dans cet article, ce que fait Google est juste une aberration.
    Le problème c’est que pour exister sur internet il faut être bien placé sur Google.
    Les réseaux sociaux peuvent être une alternative mais ne remplacent pas systématiquement les moteurs de recherche.
    Les référenceurs essayent de s’adapter, on verra ce que cela nous donnera dans les prochaines années

    Répondre
    • Bonjour Allani,

      Non pour exister sur le web, on n’a de moins en moins de Google (d’ailleurs il est conseillé de ne jamais avoir plus de 30% de son trafic qui vient de Google…preuve en est que Google n’est pas indispensable _mais il était bien pratique, il faut le reconnaitre !)

      Répondre
  8. Bonjour,

    Ce serait bien de rappeler ce qu’il faut ajouter dans le code pour être en nofollow.

    Répondre
    • En effet : Pour mettre en nofollow, passe en mode « texte » (onglet de ton éditeur wysiwyg) et rajoute rel=’nofollow’ dans la balise ouvrante du lien. (j’en ferais un meilleur article)

      Répondre
  9. Bonjour,

    En fait c’est comme la F1 on change les règles pour faire ch…
    Il va bientôt falloir un master pour comprendre les règles du jeu d’un site.
    Les petites combines  » google dit: passez y a plus rien à faire »
    Il faudrait tout reconstruire en passant par d’autres moteurs mais est-ce possible?
    Franchement ce que tu délivres ici comme info est du super-contenu mais la morale c’est aussi de penser: » amateur de blog, prière de +en+ de vous abstenir…

    Merci pour ces explications.

    Répondre
    • Bonjour Philippe,

      Je n’y avais pas pensé, mais ta morale est assez juste. Quand on risque à cause de sa mal-connaissance/incompétence de nuire à autrui sans même le savoir, il vaut mieux s’abstenir.

      C’est un comble quand même, on ne peut plus créer les sites qu’on veut ! :(

      Répondre
  10. Encore un excellent article, mais ici c’est une constante. C’est toujours un plaisir de venir visiter tes pages.

    Un point de vue non abordé dans l’article, mais si on se place côté Google, le problème n’est-il pas inverse ?

    A savoir qu’ils sont obligés de sévir du fait de pratiques massives et souvent abusives et comme partout, dans ce cas tout le monde trinque.

    On le voit dès qu’un site trouve une astuce pour être mieux référencé tout le monde le suit, mais souvent dans l’excès.

    Prenons les articles invités. C’est devenu une grande mode ces deux dernières années. Certains ont même créé des projets communs entre plusieurs blogs pour amplifier le phénomène.

    DU coup comment faire la différence entre un vrai article invité et les articles « sponsorisés » qui fleurissent partout. « Dis que mon service est super sur ton site en écrivant un article ou en me laissant écrire un article sur ton site et tu toucheras de l’argent sur les abonnements » Du coup maintenant on peut trouver sur les premières pages de Google, une suite d’articles faisant l’apologie de services ou produits complètement bidons, car il faut aller en 3eme ou 4eme pages des moteurs de recherche pour trouver de vrais avis de consommateurs sur ces produits ou services … Là où personne ne va jamais.

    Du coup le consommateur se fait léser.

    Ou encore les liens en « dofollow » dans les commentaires, ne sont-il pas fait pour inciter les gens à venir mettre des commentaires, qu’ils n’auraient pas mis autrement ? Donc créer du trafic et des interactions « artificielles » ?

    Si on regarde bien les pratiques que tu décris dans ton article comme étant pénalisées par Google et bien sont justement les pratiques que ce genre de sites utilisent. Malheureusement comme tu le soulignes parfaitement, Google devant traiter des millions de sites par jour, il défini des règles applicables automatiquement pour tous et du coup certains, qui pensent bien faire les choses, sans arrière pensée, sont eux aussi pénalisés avec et à cause des fraudeurs.

    Personnellement je n’ai jamais travaillé mon référencement, j’ai toujours uniquement pensé à mes lecteurs et mon blog est dans les premiers blogs français de son secteur. Je n’ai jamais eu de baisse de fréquentation provenant des moteurs de recherche suite à une mise à jour de Google …

    Comme tu le dis le SEO est mort, mais est-ce une mauvaise chose ?

    Répondre
    • Bonjour Benoit,

      Merci pour ce commentaire travaillé et constructif :)

      Et plus tu as raison, les pratiques pénalisables sont souvent utilisées avec abus. Par contre, on voit encore des agences pratiquer du gray-hat franchement foncé et ne pas être inquiétées. Je crois que c’est ça que j’aime le moins, l’inégalité devant les pénalités. C’est un peu au petit bonheur la chance…surtout que j’ai appris qu’on peut subir une pénalité pour moins de 10 mauvais backlinks !

      Les articles invités ne sont pas exagérés dans le principe, pas plus que de recommander à ses clients un prestataire que l’on connait. C’est normal d’interagir/recommander avec son réseau, ça ne veut pas dire que notre parole est corrompue.

      Par contre, les articles sponsorisés sont un peu plus limites…on a forcément envie de « dire du bien » quand on est payé. ET même si on en dit du mal, on a quand même créé un lien de façon non naturelle, c’est à dire « sur demande ».

      Enfin les commentaires en dofollow, non je ne suis pas d’accord. Sauf à accepter n’importe quoi, un commentaire reste un commentaire : ça prend du temps à rédiger, implique de lire l’article, et s’il est de qualité, pourquoi ne pas « récompenser » son auteur en lui donnant un peu de jus ? Je trouvais ça bien moi, cette dynamique inter-bloggeur : je te donne, tu me donnes…. ça ne veut pas dire que je vais aller uniquement sur des blogs dofollow, ni que le lien est mon unique motivation. C’est UNE motivation.

      C’est un peu comme les prix : entre deux articles de même qualité, je vais choisir le moins cher : ça ne fait pas de moi une radine, car je ne recherche pas non plus l’article le moins cher possible. Mais le prix est UNE motivation à l’achat, qui se combine avec plein d’éléments.

      Enfin..on pourrait en parler longtemps…le fait est que d’une manière générale, il y a eu des abus et maintenant, ça ne marche plus comme ça. Et comme tu dis : est-ce forcément une mauvaise chose que le SEO soit mort ? Pas sûre non plus.

      Répondre
  11. Coucou Marie-Eve,

    Moi aussi, Google commence à me sortir par les yeux, moi qui l’appréciais beaucoup (gmail notamment). Je ne supporte pas la répression, car ça en est et je trouve cette attitude ridicule. Surtout de saquer les blogueurs qui ne sont pas forcément au courant que d’autres parlent d’eux. C’est du grand n’importe quoi.
    Je suis en train de chercher où remettre les liens en nofollow sur mon site, je ne trouve plus :(
    Passe une belle journée et merci pour ce super article :)
    Marjorie

    Répondre
    • Coucou Marjorie,

      Moi aussi je pense de plus en plus à arrêter les services Google, à commencer par Gmail. JE ne retrouve plus quel site a déjà fait ce choix et le détaille (et notamment en donnant des alternatives, comme DuckDuckGo à la place du moteur de recherche). Je crois que c’est A list Apart ou La Quadrature du Net…à chercher.

      Pour mettre en nofollow, passe en mode « texte » (onglet de ton éditeur wysiwyg) et rajoute rel= »nofollow » dans la balise ouvrante du lien.

      Répondre
  12. Bonsoir Marie-Ève,

    Article lu ce matin et j’en suis restée « sur les fesses ». Je me disais aussi que ces derniers temps Google avait changer sa casquette ! Que moi j’en change, c’est bien normal (sans jeu de mots… à peine…)

    Alors le SEO, c’est mort ? Le référencement, c’est mort aussi ?

    Ça me donne envie d’écrire enfin comme je le sens sans m’occuper de toutes ces règles qui en fin de compte dénature nos récits ?
    Je reste perplexe…. et ne sais plus à quel saint me vouer sauf à celui qui me sert d’intuition et d’authenticité.
    Et si c’était la nouvelle vague ? Là enfin, je vais me sentir à mon aise… Le poisson enfin sans entrave va nager dans ses eaux préférées parfumées de naturel.

    Ais-je tout compris ?

    Merci pour cet article phare d’une importance capitale pour ceux écrivant en toute sincérité sur leur blog.

    Hélène

    Répondre
    • Bonjour Hélène,

      Attention, c’est un processus qui prend du temps ! Je n’ai pas dit qu’il ne fallait plus du tout faire du SEO. Pour l’instant, on est entre deux eaux : les règles sont là, difficiles à appliquer mais ça reste possible, et Google reste très utilisé, donc on veut quand même y paraître. Après…à toi de faire comme tu veux : si tu n’intègres pas Google dans ta stratégie, tu peux écrire comme tu le sens. Mais faut mettre en place d’autres sources d’acquisition de trafic.

      Quand on dit que le SEO est mort, ça veut surtout dire que c’est devenu tellement compliqué de « ranker » (se positionner sur des mots clefs) que bientôt on ne pourra plus le faire. Google sortira naturellement de nos stratégies ‘acquisition de trafic et là : le seo sera vraiment mort.

      D’ailleurs tape « le seo est mort » dans Google, tu verras que ça fait déjà plus d’un an que les spécialistes en parle. Un bon début : http://www.sergeroukine.com/google-va-finir-par-rendre-le-seo-obsolete

      Répondre
  13. Bonsoir Marie-Eve,

    Je comprends mieux maintenant comment marchent les liens en do-follow et ce que tu voulais me faire comprendre la fois dernière.

    Je crois que de comprendre Google va me prendre beaucoup plus de temps que
    de construire mon blog ! :(

    Merci de ce petit cours très instructif. Bonne journée et à très bientôt j’espère !

    Bruno

    Répondre
    • Bonjour Bruno,

      Contente que cet article t’ait aidé à comprendre mes explications orales. C’est vrai que c’est compliqué : moi non plus je n’avais pas compris du premier coup, il en a fallu des explications pour saisir les nuances à la Google !

      A bientôt !

      Répondre
  14. C’est vraiment une impasse, des fois je me dit que je m’en fous de ces algo et de ces pénalités mais la réalité nous suit et les sanctions sont belles et bien concrètes.
    On ne peut pas aussi laisser tomber Google car il est leader haut la main .
    Le nofollow est bien ou pas ?

    Répondre
    • Bonjour Fabienne,

      Comment ça, le nofollow est bien ou pas ? Il n’est ni bien ni pas bien, il est ce qu’il est : un lien qui ne diffuse pas le jus.

      Mais comme tout, il ne faut pas en abuser, et continuer à avoir des dofollow dans son site (en choisissant bien les sites cibles).

      Répondre
      • Oui mais dans ce cas avec pas de CommentLuv,ni de KeywordLuv ni de lien en dofollow tu craint pas que les commentateurs fuit le blog ?
        Et qu’est ce que serait motivant pour les commentateur si il n y a pas de récompense de la part du blog , et que serait un blog sans aucun commentaire ?

      • Bonjour Fabienne,

        A vrai dire, de nombreux blogs réputés fonctionnent comme ça, et les commentaires sont toujours là, car le contenu est intéressant et suscite des questions/réactions.

        Franchement, si les commentaires que j’ai ne viennent que de l’envie d’avoir un backlink DOFOLLOW, je préfère ne pas en avoir.

        Je suis d’accord avec toi sur l’idée de récompense, mais un backlink, c’est d’abord une source de trafic avant d’être un bon point SEO. Donc la récompense est là, grâce au backlink et au trafic qu’il génère (et ça va motiver les commentateurs à faire des commentaires intéressants afin d’attirer l’attention des visiteurs).

        Le mettre en dofollow ne serait pas rendre service à mes commentateurs puisque cela sera interprété comme une tentative de manipulation de l’algo par Google. Si tu savais le nombre de demande de retrait de backlink dofollow que je reçois de la part de personne qui ont subi une pénalité…

      • C’est clair et je suis bien récompensée par ton retour à chaque fois que je suis là.

  15. Salut marie Eve
    Merci pour ce superbe article …
    pour éviter d etre sanctionné par le nouvel algorithme de Google il est fortement recommandé d avoir aussi des liens en do follow.

    Répondre
    • Bonjour Stéphane,

      Oui, il faut en avoir, mais choisir judicieusement les liens vers qui on les fait, et c’est mieux s’ils sont dans l’article même, car ça montre que c’est le rédacteur/webmaster qui a bien fait ce lien.

      PS: je me suis permise d’éditer ton « nom » qui était un mot clef pour le remplacer par ton prénom. Je sais que j’ai toujours autorisée ça, mais depuis que je n’utilise plus keywordLuv, ça m’agace un peu ces mots-clefs. Je vais mettre un message dans le formulaire de commentaire, ne le prend pas personnellement.

      Répondre
  16. Bonjour Marie Eve,

    Félicitations pour cet excellent article instructif !

    Une question: J’ai commentluv et souvent mes commentateurs mettent un mot clé ou le nom de leur site à la place de leur Prénom, est-ce punissable par Google ?

    Merci d’avance.

    Chafik

    Répondre
    • Bonjour Chafik,

      Oh oui c’est punissable ! D’une part, tu « votes » pour ces sites en leur donnant un backlink, mais en plus, le lien créé par l’utilisateur est optimisé : c’est une manipulation de l’algorithme de Google. Le plus grand risque est couru par les sites qui obtiennent le lien, mais toi aussi, tu risques un peu, car tu salis ton profil de liens sortants en faisant cela. Voir mon article : http://lesdoigtsdanslenet.com/commentluv-lami-des-commentateurs-qui-veulent-des-backlinks-optimises/

      PS: moi aussi je confonds, mais tu parles de KeywordLuv et non de CommentLuv (tu utilises probablement les deux) : CommentLuv, ça va encore car il affiche le titre de l’article uniquement, et non un mot-clef. Mais comme ce titre peut-être complètement hors contexte par rapport au sujet de l’article commenté, c’est pas terrible. Et ça reste un lien dofollow créé par l’utilisateur…

      Mon référenceur m’a déjà fait la remarque que certains de mes articles apparaissaient aux yeux de Google comme « ferme de liens » à cause de ces deux plugins, combinés à un grand nombre de commentaire (plus de 50, plus de 100…).

      D’ailleurs, ça me fait penser que je n’ai pas retiré CommentLuv, mais je vais le faire tout de suite.

      Répondre
      • Bonjour Marie Eve,

        Non non, je parle bel et bien de commentluv mais par exemple au lieu de mettre mon prénom « Chafik » je vais mettre un mot clé « ebook affiliation », tu comprends ?

        Quelle décision prendre face à ce genre de commentateurs ? Les bannir, supprimer leur mot clé ou délier l’adresse url qu’ils ont mis…

        Merci encore.

      • Ah oui d’accord. Et bien moi _je suis beaucoup trop gentille_ je remplace par « Jean » et je préviens en répondant au commentaire (ça c’est parce que je ne préviens pas que c’est interdit).

        MAis là…je vais aller le marquer dans le formulaire, et je vais devenir plus sévère en mettant [mot clef modéré] à la place…

        Si vraiment tu veux « punir » quelqu’un qui abuse, tu peux aussi enlever son lien, ou mieux _si tu as l’impression qu’on se fout de toi_ tu peux lui mettre ce lien : http://www.spammeur-bourrin.com/ 😀

      • Je te déconseille de mettre le lien vers le site spammeur-bourrin parce que ça va nuire à ton référencement (tes liens sortants seront pollués)…

      • Ah ben oui, c’est logique…c’est un peu comme si on mettait une pancarte pour Google « ici commentaire de mauvaise qualité ».
        J’y avais pas pensé !

        On peut vraiment plus rien faire chez soi…

  17. Très intéressant mais aussi assez décourageant :(
    En effet, certaines choses sont à prouver, d’autres non. Avoir un site connu c’est avoir un site que google aime autant qu’il soit « connu » le plus « naturellement » possible 😉

    Répondre
  18. Bonjour Marie-Eve,

    C’est toujours un plaisir de lire tes articles.

    La tendance serait donc de s’occuper de son SEO on-site et de commencer à ne plus se soucier du référencement sur Google.

    C’est ce que je fais depuis quelques temps déjà car j’ai très vote compris qu’il ne fallait mettre tous ses oeufs dans le même panier comme on dit.

    Mon trafic provient essentiellement (pour environ 85%) du « bouche à oreille » depuis pas mal de temps. Je pense qu’on oublie trop souvent cet aspect du net. On pense souvent que le bouche à oreille ne fonctionne pas sur le web, ce qui, à mon avis, est une grosse erreur.

    Après, il faut voir aussi pourquoi générer du trafic ?
    Quel est le but d’avoir un gros trafic ?
    Se faire connaître ? OK ! Mais pour quoi faire ?

    Vendre ?
    C’est un des buts principaux d’une présence sur le web.
    Mais dans ce cas, au lieu de chercher à avoir un max de visites en se disant que ca va augmenter mathématiquement les ventes, pourquoi ne pas tout simplement augmenter la Valeur d’un client et diminuer le coût d’acquisition d’un client (voire augmenter ses prix) ?
    Sans rentrer dans des détails marketing, cela a été pour moi en tous cas, une bonne alternative à la recherche effrénée de toujours plus de visiteurs.

    Merci encore pour tes articles toujours très pertinents.
    A bientôt.
    Tarik

    Répondre
  19. Je ne pense pas réellement que google pénalise nos sites à cause de ces liens dofollow, et si c’est le cas devrais-je donc mettre les lien en Nofollow, cela pourrait-il régler le problème ?

    Répondre
    • il me semble que tout est expliqué dans l’article…en tout cas mon point de vue. Je ne suis pas spécialiste.

      Mot-clef modéré…c’est un champ « prénom » pas « mot-clef ».
      Je laisse le backlink car je n’avais pas prévenu.

      Répondre
  20. Ton article est très intéressant, le point de vue que tu mets en avant est réfléchi. Cependant, je ne pense pas que ce soit la fin du SEO, au contraire. Tous ces bâtons dans les roues que nous met Google rend de plus en plus difficile le métier de SEO, c’est justement le fait de connaître ces contraintes qui te permettent de travailler le SEO de ton blog!
    Quand tu subis une pénalité, tu trouves la solution et ainsi tu améliores le référencement de ton site. C’est en tombant que l’on devient plus fort, du moins c’est mon avis personnel.
    Je te remercie pour ce bel article!

    Répondre
    • Merci pour ce message ; tu as tout à fait raison quand tu dis que c’est en tombant que l’on devient plus fort.

      Par contre, je pense vraiment que le SEO va mourir, remplacé par l’aspect social et le personnal branding. Enfin, le but sera le même : avoir des visiteurs, seuls les moyens vont changer.

      Répondre
  21. Les liens dofollow restent néanmoins intéressants pour le référencement car ils font évoluer beaucoup plus rapidement le classement d’un site sur google par rapport aux liens en nofollow. Il faut juste en effet adopter les bonnes pratiques.

    Répondre
    • Mot-clef modéré…c’est un champ « prénom » pas « mot-clef ».
      Je laisse le backlink car je n’avais pas prévenu.

      Répondre
  22. Malheureusement, il semble que Penguin pénalise les proportions de liens dofollo-nofollow…
    Bien dommage que cette contrainte soit incluse.

    Merci pour vote article bien documenté.

    Répondre
  23. Salut Marie-Eve,
    Je suis tombé sur cet article suite à la modération que tu as faite de quelqu’un qui laissait des mots-clés à la place de son prénom dans tes commentaires (je laisse passer ça parfois sur mon blog, mais je vais sévir ^^). Du coup, ça m’a intrigué et je suis bien content d’avoir lu cet article, je suis vraiment étonné par les pratiques de Google… Il va falloir que je revois quelques trucs sur mon site pour améliorer mon SEO donc.
    Si je comprends bien, les liens dans la sidebar ne posent problème que s’ils sont placés sur des mots-clés ? Aucun problème s’il s’agit du titre du site ?
    Jérémie

    Répondre
    • Ah oui, et est-ce que tu as le nom du plugin qui rend les liens dofollow au bout de 5 commentaires, s’il te plaît ?

      Répondre
      • CommentLuv Premium le fait, mais je crois que c’est sur ses liens à lui (sous le commentaire) et non le site du commentateur indiqué derrière son nom.

    • Coucou Jérémie,

      A priori oui, et c’est encore mieux s’ils sont en nofollow (en tout cas dans mon cas).

      Il est possible que sans pénalité, un lien sitewide dofollow passe, sur un mot neutre bien sûr. Faudra un petit génie du SEO pour venir nous confirmer tout ça, ou du moins nous donner son avis.

      Allez, je vais me fendre d’un appel sur Twitter, voir si un expert ne pourrait pas compléter mes conclusions.

      Répondre
      • Merci Marie-Eve :-)
        Un lien sitewide est mieux en nofollow… Mince, ça veut dire que si on a fait trop d’échanges de liens en sidebar avec d’autres blogueurs dans le passé, ça peut nous pénaliser… :-/
        Bon en tout cas, je remettre en nofollow. Je vois que tu as toi-même carrément désinstallé CommentLuv. Si ce plugin n’est plus une excellente chose, alors je ne vais peut-être pas souscrire à la version premium pour le dofollow au bout de 5 commentaires. Mais merci de l’info. Je vais plutôt chercher sur le net un bout de code pour faire ça.
        Bonne fin de journée !

        PS : pas mal ton petit encart avec les règles pour commenter 😉 ça a le mérite d’être clair !

      • Coucou Jéréméie,

        J’ai lancé un appel sur twitter, j’espère qu’un expert SEO va venir nous donner son avis. Je ne comprends le SEO que par la lucarne de ma propre expérience, j’espère donc ne pas faire de mon cas particulier des généralités.

        Je t’avoue que pour CommentLuv, ça me fait un peu chi*r quand même. Mais bon, ça me fait pleins de liens sortants vers des thématiques qui n’ont rien à voir avec la mienne, ce qui n’est pas bon. Par contre, l’enlever a pour conséquence que je n’ai quasi plus de liens sortants, et je ne suis pas sûre non plus que ce soit super (je vais vérifier).

        Ce que c’est compliqué !

        Mon petit encart est très clair, oui. Peut-être même un peu sec, non ? Je ne veux pas faire fuir mes commentateurs, mais y’en a marre du spaaaammm ! Je vais bien voir l’impact que ça va avoir sur les commentaires : perdre en quantité pour gagner en qualité : je dis OUI :)

        Bonne journée à toi aussi !

      • Coucou Marie-Eve,
        Concernant CommentLuv, je n’ai pas les mêmes inquiétudes que toi car je fais beaucoup de liens sortants dans mes articles (je mets la plupart en nofollow en suivant tes conseils).
        Pour ton encart, il y a peut-être juste le mot « systématiquement » qui pourrait être enlevé pour adoucir sans changer le sens du message 😉
        Je pense que d’ici deux ou trois semaines, tu auras une idée de son effet ! Faut tester pour se rendre compte.
        A bientôt

      • Merci pour la proposition judicieuse :)

  24. Je me suis moi-même fait pénalisé par Google pour avoir vendu un certains nombres de liens sur l’un de mes blogs de niche.
    Mon trafic n’avait pas trop été affecté par contre, tous mes statistiques étaient repassés à 0 après 2 ans de travail ! Aie !
    J’ai dû repasser tous mes liens en nofollow pour lever la sanction.

    Comme tu le dis, je crois que Google tue le SEO et le meilleur moyen, c’était tout simplement de lâcher prise et de ne plus trop s’en occuper.

    Répondre
    • Merci Benjamin pour ton retour.

      PS: il me semble que j’ai un mail de toi en retard..don’t worry j’y répond dès que je peux !

      Répondre
  25. Comme tu le dis Marie-Eve, le fait de ne plus avoir la certitude de quoi que ce soit brouille toutes les pistes, et beaucoup préfèrent également se tourner vers les réseaux sociaux… Sauf que c’est pareil ! La popularité appelle le succès, et vice-versa. Commencer aujourd’hui à zéro sur Twitter ou Facebook, je souhaite bien du courage !

    Mais l’hypocrisie reste la base, puisque la grande majorité des comptes sociaux manipulent leurs stats en achetant des like, des followers ou des RT ! Soyons honnêtes : un nouveau twittos qui se présente comme « expert ceci ou cela » avec 2 followers, tu trouves ça sérieux ? Lui non plus, donc il triche, tout comme tous ceux qui font du SEO et font des liens pour booster leur visibilité.

    Il faut juste pas se leurrer : PERSONNE ne « trompe » ou « manipule » Google ou son algo. Google fait ce qu’il veut, joue avec nos données et affiche ce qu’il a envie de mettre en avant selon une obscure potion magique digne d’Asterix…

    Il existe des pistes, comme la désoptimisation, ça permet de rester sous le radar, et ainsi d’éviter la pénalité comme celle que tu as eue, car une fois repéré il faut du temps (dans le meilleur des cas) pour retrouver ses positions…

    Répondre
  26. Article avec des conclusions simplistes, alarmiste et tout simplement faux par moment.

    Les pénalité algorithmiques ne tombent pas comme cela au hasard et juste parce qu’on fait un lien ou 2 de trop ou de mal. Dans la tres grande majorité des cas quand on prend un Pingouin – c’est qu’on a véritablement abusé sur le link building. Il faut arreter la parano.

    Des Affiliés qui balancent des liens Dofollow c’est RARISSIME – puisque les affiliés passent la plupart du temps via des URLS de tracking. On peut donc lancer des campagnes d’affiliation sans se faire de souci.

    La plupart des plateformes de Blogging (wordpress, Blogger, blogspot) sont Nofollow par defaut tous les media sociaux sont en Nofollow, on doit donc faire des efforts pour Passer son site en Dofollow (et non l’inverse)

    Idem pour de nombreuses plateformes de Pub – elles sont d’orénavant passé en Nofollow.

    BRef comme tu le dis si bien – je serais toi je laisserai tomber le referencement

    Répondre
    • RMQ pour tous : en toute humilité, j’ai demandé sur Twitter l’avis d’un expert SEO sur mes conclusions ; bien consciente que ma compréhension du SEO ne s’appuie que sur mon expérience personnelle et désireuse de ne pas tromper mes lecteurs. Malheureusement, j’ai eu en réponse ce commentaire inutile, arrogant et tout simplement faux par moment (ça m’apprendra tiens).

      Pour commencer, on dit bonjour….

      Bonjour Le Juge (avec un nom pareil, on sait à quoi s’attendre),

      Je n’ai jamais dit que ma pénalité tombait de nulle part, mais qu’elle venait d’une erreur légitime (que j’assume), qui fut limitée dans le temps et qui a eu lieu il y a un an. D’ailleurs, j’explique tout dans un autre article mentionné dès la 1ère ligne de celui-ci, je n’ai pas à me ré-expliquer.

      De plus, je tiens de mon référenceur qu’une dizaine de liens abusifs peuvent entraîner une pénalité. Cette info ne vient pas de mon expérience, mais de la sienne. Aucune parano là-dedans.

      Dans le milieu du bloging amateur, et en particulier ceux qui utilisent WordPress, les affiliés font des liens dofollow. Tout simplement car c’est ainsi que WordPress les génère.

      Et d’ailleurs puisqu’on en parle, Tumblr et WordPress.com le font aussi. Au hasard, les premiers sites que je trouve ont tous les liens externes dofollow.

      lien 1 (lien externe dans le footer)
      lien 2 (lien externe dans le contenu)
      lien 3 (lien externe dans le footer)

      Bref, merci pour cette intervention inutile où tu ne mentionnes même pas ce qui nous intéresse : Google et les profils de liens.

      Allez, je vire ton backlink tiens, tu m’as déjà fait perdre du temps sans faire avancer le shmilblick, je vais pas en plus te faire de la pub.

      Répondre
      • Dis donc, tu es en forme, Marie-Eve ! 😀

  27. Bonjour,
    Article très intéressant, mais j’ai toujours du mal à comprendre : je prends mon cas, profil de lien avec à peine 10 % de no follow, sur le reste, un certain nombre de liens bien pourri (les erreurs du début…). J’ai été sanctionné l’année dernière, mais à première vue, c’était parce que mon mot-clé principal composait 25% de mes ancres. J’ai fait un peu le ménage et c’est remonté tranquillement. Je fais du référencement en amateur, en variant le plus possible entre les commentaires, les forums, les annuaires et j’en passes. Bref, je dois m’inquiéter ???

    Répondre
    • Bonjour,
      Dur à dire comme ça…
      Si tu as déjà été pénalisé et que tu es remonté, je dirais que non. Mais je ne suis pas Mme Google 😀

      Répondre
    • Bonjour

      il y a encore un ou deux liens que je supprimerais si j’étais vous, mais il faudrait plus travailler l’optimisation interne de votre blog. Par exemple, vos title reprennent le titre de votre site, à la longue c’est mauvais

      Répondre
      • Merci pour ces précisions. Vous pouvez me dire lesquels (pour les liens ?) s’il vous plait ?

      • Bonjour,
        Je serais preneur des un ou 2 liens qui serait à supprimer selon vous :).
        Mais vous avez raison sur la partie on-site. Je suis d’ailleurs en train de la re-travailler article par article (mais qu’est-ce que c’est long quand on n’a pas tout fait bien dès le début…).
        Merci pour l’affaire du title, je ne savais pas, je vais me renseigner un peu sur cette idée.

      • Envoyez moi un mail ( contact [at] lumieredelune [point] com

        je ne balance pas les liens en public :)

  28. Bonjour,

    une toute petite intervention pour signaler qu’effectivement les commentaires sur wordpress sont bien NO FOLLOW par défaut. Il faut déjà mettre sa peine pour les avoirs en do follow, et cela est pareil sur (quasi) toutes les plates formes.

    Pour le reste, je ne vais polémiquer, en plus j’ai lu l’article il y a quelques jours (mais pas eu le temps de commenter) alors je ne voudrais pas dire de bêtises…

    Répondre
    • Bonjour,

      Mais de quel liens parle-t-on ? Les liens qui sont générés par l’éditeur wysiwyg, à savoir les liens qui sont dans le contenu de la page, sont générés sans aucun attribut « rel ». Or:

      nofollow est une valeur non standard de l’attribut rel (relation) de la balise , qui sert en HTML à produire un lien hypertexte. Source : Wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Nofollow)

      Cette valeur non standard, qui a été inventé à des fins de référencement (voir citation ci dessous) permet de modifier le comportement par défaut qui est donc dofollow.

      Avant l’utilisation de l’attribut nofollow au niveau de chaque lien, il était très compliqué d’empêcher les robots de suivre des liens spécifiques sur une page (pour rediriger le lien vers une URL bloquée dans le fichier robots.txt, par exemple). C’est la raison pour laquelle la valeur nofollow de l’attribut rel a été créée. Source : support Google (https://support.google.com/webmasters/answer/96569?hl=fr)

      Un lien sans la mention rel=nofollow est donc un lien dofollow.

      Donc les liens générés par un site WordPress sont bien dofollow par défaut.

      Par contre, les liens des commentateurs sont nofollow par défaut.

      Toutes ces conclusions se vérifient très facilement en regardant le code source. Le prochain qui vient me dire que les CMS font des liens nofollow par défaut, je lui serait reconnaissant de me donner un exemple ou d’argumenter son propos.

      Répondre
  29. Bjr Marie-Ève,

    Article très décevant qui confirme bien que ce n’est pas ton sujet !

    Tu trompes tes lecteurs en t’aventurant sur des sujets que tu ne maîtrise pas, c’est pas cool.

    Le web, c’est le partage des connaissances.
    Le web ce n’est pas pas faire des billets juste pour surfer sur des sujets à la mode et faire des visites sur son site !

    Triste spectacle…

    Répondre
    • Bjr Gentil Panda,

      Je n’ai jamais voulu tromper mes lecteurs. C’était visiblement maladroit…

      Faire un billet pour surfer sur des sujets à la mode ? Non pas trop non. J’ai écrit cet article après 2heures de discussion enflammée avec le référenceur qui m’a expliqué toutes ces règles qui m’ont mises hors de moi. Ce n’était absolument pas calculé.

      Répondre
  30. Bonjour Marie-Eve,

    j’ai commencé par lire votre article sur votre pénalité, vous voyez je suis studieuse.

    Néanmoins, je suis assez d’accord avec Le Juge pour dire que votre article est trop résumé. Entre autres, votre description d’un lien « do follow naturel » est fausse. Je la reprends ici pour la lisibilité de la discussion :

    1-Les thématiques des deux sites doivent être très proches
    2-Le lien doit être placé sur une ancre neutre : « cliquez ici », l’url de la page, le nom et prénom de l’auteur du site, le nom de marque… Evitez absolument les mots clefs !
    3-Il faut éviter de faire des liens « site wide », c’est à dire présent sur toutes les pages du site, en particulier si la règle précédente n’est pas respectée

    1- Faux, pourquoi ? on peut très bien sur un site donné, faire un article qui parle d’un sujet, et qui fait un lien totalement naturel vers un site qui n’a rien à voir avec la thématique du site. Par exemple, sur un site de tourisme, faire un lien vers un site de critique littéraire qui parle d’un livre qui parle du pays du premier site, ou sur un site d’expatrié en Chine faire un lien vers un site de tuto webs qui parle de l’utilisation du VPN

    2- Faux, encore, pourquoi ? La question n’est pas la neutralité de l’ancre, mais son absence de sur-optimisation. Toujours pour rester dans la thématique du tourisme, il y a une énorme différence entre « hotel Lyon » (ancre suroptimisée) « hôtel à Lyon » (déjà on respecte l’orthgraphe et la syntaxe), « l’hôtel à Lyon où j’ai passé un super week end » (non optimisée mais avec les mots clés) et « cliquez ici »

    3- Partiellement faux, tout dépend de l’ensemble des liens faits par le site, il ne faudrait quand même pas oublier que la blogroll est une des choses les plus naturelles qui soit, d’ailleurs même blogspot la propose 😀 En revanche, oui, dans un lien sitewide, il vaut mieux éviter l’ancre optimisée.

    J’ignore qui est votre expert SEO, il se trouve que je m’y connais aussi un petit peu, et NON à eux seuls une dizaine de liens abusifs ne peuvent pas apporter une pénalité.

    L’algorithme de Google fonctionne selon un système de scoring, on a donc souvent tendance à attribuer la responsabilité de la pénalité au dernier facteur, mais cela peut être la paille qui fait casser le dos du chameau, il faut aussi s’occuper du reste du fardeau.

    Par exemple, en ce qui concerne votre blog, vous pourriez optimiser pas mal de choses dans la structure de votre code, votre balisage sémantique.

    Les profils de liens sont généralement complexes à analyser, surtout sur les sites anciens : un profil naturel a aussi des liens toxiques, et Google sait parfaitement le déterminer.

    Répondre
    • Bonjour Marie-Aude,

      Un grand merci pour votre commentaire, qui m’explique très bien mes erreurs.

      Et franchement, j’en suis sur le cul. Parce que tout ce que m’ont expliqué mes référenceurs est faux, d’après ce que vous m’expliquez. Tout.

      Et en plus, ils sont déjà passés sur l’optimisation sémantique et sur le profil de liens internes. En gros, depuis 8 mois qu’ils travaillent sur mon site, ils n’ont servis à rien. Que puis-je faire dans une telle situation ? Les poursuivre en justice ? Une action chère et longue qui ne servira à rien… c’est à désespérer ! Tant d’argent et de temps perdu.

      Et puis au fond, je vous crois car vous avez une telle notoriété, vous savez de quoi vous parlez. Mais qu’est-ce qui me prouve que vous avez raison et pas eux ? Comment savoir qui a raison et a qui faire confiance ? J’avais choisi ces référenceurs car ils avaient bonne réputation.

      En tout cas, ce que vous me dites me rassure car c’est justement ces points qui ont mis le feu aux poudres : ne plus pouvoir faire de blogroll, être pénalisé pour moins de 10 mauvais liens, devoir faire des liens neutres tout le temps…

      Répondre
      • Les référenceurs ont généralement une obligation de moyens et pas de résultats, à moins qu’ils n’aient réellement pas effectué une prestation sur laquelle ils s’étaient engagés, une action en justice est du temps perdu.

        De plus, par rapport à de nombreux sites, le votre est déjà bien au dessus de la moyenne… mais disons que c’est loin d’être une Maserati.

        Néanmoins, vous avez parfaitement raison : le référencement n’est pas une science exacte, et c’est seulement le résultat qui compte.

        C’est à vous de voir, en fonction de votre trafic, si ils vous ont apporté quelque chose ou pas.

        Pour le reste, si vous voulez, on peut en parler par mail :)

    • Bonjour Marie-Aude

      « L’expert SEO », c’est moi . Je vais essayer de répondre aux commentaires mettant en doute ma méthode, bien que comme nous l’avons (je travaille pour une agence) indiqué à Marie-Eve, nous aurions préféré avoir un droit de regard sur l’article avant sa publication, ce qui aurait permis d’avoir un article plus juste car Il faut savoir que les remarques faites à Marie-Eve sur les liens ont été faites dans le cadre d’une analyse de backlinks suite à une pénalité Penguin et donc dans l’idée d’un nettoyage de backlinks.

      Je fais partie des référenceurs paranos qui voient le mal dans chaque lien créé manuellement lorsque je doit nettoyer un profil de backlinks suite à un filtre penguin.
      Cela peut être un défaut, mais ayant réussi à faire remonter des limbes des sites pénalisés sur leurs mots-clefs principaux à coup de disavow, de no follow et de changement d’ancre, je pense que mes analyses ne sont pas si mauvaises que cela.

      Lorsque j’analyse le profil de backlink d’un site pénalisé, je le fait à la main et je cherche tout ce qui ne respecte pas les guidelines de Google en ce qui concerne les liens. On parle bien ici des liens qu’on va vouloir supprimer parce que le site est pénalisé.

      Pour prendre les trois points évoqués :
      1 : Faux ? Pas si sur, il suffit de voir la pénalité de Doc Sheldon (http://searchengineland.com/guest-post-google-penalty-187707) pour voir que Google attache une importance à ce point. C’est une pénalité manuelle certes, mais si je doit nettoyer un profil pour cause de Penguin, je vais faire attention à ça.

      2 : La encore, les indications ont étés données dans le cadre d’un filtre Penguin. Le profil de liens du site de Marie Eve contenait une trop forte proportion d’ancres optimisées, sur des liens créés manuellement dans le but de manipuler l’algo de Google. Dans ce cadre (et je peux me tromper), pour moi il y a deux choses à faire : en supprimer certaines et en rajouter d’autres plus neutres (entre autres actions).

      3 : Les liens sitewide à supprimer étaient des liens à ancre optimisée (il y en avais principalement un qui posait problème d’ailleurs).

      et 4 : j’ai déjà vu des sites filtrés pour une dizaine de liens abusifs. Mais ici on ne parle pas de 10 liens de toute façon…

      Cordialement,

      Répondre
      • Bonjour Nico

        d’abord merci de votre réponse. Néanmoins elle est très loin de me convaincre. Je suis aussi quelqu’un d’effroyablement parano, pour info.

        1. « faux pas si sur », mais de quoi parlez vous ? De la proximité de la thématique ou des posts invités ? L’affaire Doc Sheldon est complexe, et on a eu le tort de traduire hâtivement en français en oubliant le « may » qui indique une « possibilité ». Pour moi DocSheldon a été pénalisé pour la vente de « plusieurs » liens, MattCutts donnant un exemple d’un lien… parmi d’autres.
        En revanche je peux te donner de nombreux exemples de liens a priori « hors thématique » par rapport à un site, et parfaitement justifiés dans un article donné.

        2. Présenté comme cela, « oui mais », car nous n’avons pas tout à fait la même définition de la neutralité. Néanmoins vous passez d’une règle générale à un cas de figure précis.

        3. Même remarque… on discutait sur un article de base

        4. Je dirais « seulement » ? Non, je n’y crois pas. Quand 10 liens abusifs suffisent à faire tomber un site, c’est qu’il y a des tas d’autres problèmes beaucoup plus importants. C’est notamment parce que Google fonctionne avec un système de scoring, mais il ne fait pas confondre la goutte d’eau qui fait déborder le vase avec l’inondation qui l’a rempli.
        http://www.lumieredelune.com/encrelune/levee-penalite-google,2014,07

        Après le référencement n’est pas une science exacte.

      • 1: je vous renvoie au tweet de matt cutts qui est présent dans l’article sur searchengineland. Je ne vois pas ce que les traductions françaises ont a voir quand je vous donne le lien d’un article en anglais.

        2: je passe à un cas précis car l’article est basé les remarques que j’ai faite à Marie Eve sur un cas bien précis.

        4 : quand un site qui rankait sur un mot-clef ne ranke plus uniquement sur celui-ci, et que dans les liens de du, il y a un certain nombre de liens avec comme ancre le mot-clef en question, j’en déduis que ces liens y sont peut-être pour quelque chose. Libre à vous de croire autre chose…

        Le SEO c’est pas une science exacte mais c’est pas de l’ésotérisme non plus.

        Sur ce, je vous laisse faire la publicité de votre blog et de vos services.

  31. Bonjour Eve !

    Je veux bien la liste des sites qui t’on posé un lien avec une ancre exacte ou que tu leur demande de mettre mon site à la place plutôt que de les désavouer même s’ils sont hors thématique, ça ne me dérange pas :-)

    J’ai vu ton commentaire en réponse à le juge, et vous parlez chacun de 2 choses justes.

    Les commentaires sont en général en nofollow sur la plupart des CMS, blogspot utilisant les commentaire google +, ceux ci sont en nofollow.

    Le dofollow c’est le truc de base et c’est google qui a sa propre interprétation de ce parametre. J’ai écris un article à ce sujet, pour le trouver taper « ads phoque » sur google.

    Concernant la pénalité, qu’est-ce qui te fais dire que ton site a été pénalisé ?

    Tes articles sont indexé, lorsqu’on tape le titre de tes articles on les trouve.

    Il y a eu un hangout de l’équipe google que j’ai retranscrite sur mon blog.

    tape « au revoir matt cutts »

    Toujours à prendre avec des pincettes, mais ils expliquent entre autre le systeme de filtre.

    Répondre
    • Bonjour Jessy,

      Héhé :) Franchement, je te les donnerais bien !

      Je vais essayer de trouver le temps de voir ta retranscription ce soir (mais avec le temps que je perds à répondre à tous ces commentaires, c’est pas gagné !), ça a l’air très intéressant.

      C’est pas moi qui dit que j’ai une pénalité, c’est mes référenceurs. Et en fait, c’est un filtre sur certaines expressions visées par Penguin. Sur les autres expressions, j’ai du trafic, mais pas non plus vraiment beaucoup comme j’ai pu en avoir par le passé (avant Penguin). On dirait un « filtre général » (comme tu l’as remarqué, je ne comprends pas très bien ces mécanismes).

      Répondre
  32. Bonjour Marie Eve,

    Vous m’avez l’air très charmante et pleine de bonne volonté mais malheureusement je ne suis entièrement pas d’accord avec votre article. Je l’ai annoncé sur Twitter mais ça pourrait être mal vu ou mal interprété alors je préfère venir le dire haut et fort mais en direct sans intermédiaire :)

    Risquez-vous une pénalité Google avec vos liens dofollow ? Pas plus qu’avec trop de lien Nofollow ou avec un site mal construit ou avec un contenu médiocre … bref on est jamais à l’abris mais un lien voir plusieurs liens Dofollow (ce mot n’existe pas c’est un abus de langage) n’ont jamais tué un site (en tout cas pas à ma connaissance).

    Pénalité Google contre les liens dofollow : comment en est-on arrivé là ? Il n’y a pas de pénalité sur les liens « Dofollow ». Google pénalise les techniques spammy et les profils de liens dégueulasses mais il faut déjà y aller fort pour se prendre un taquet. SEMRush montre une belle pénalité pour ton site en Mai 2013 (ça tombe bien la version 2.0 ou 4 a été MAJ à cette date, le 23 mai plus précisément).

    Entre règles et pénalités : l’absurdité de Google : écouter Google à la lettre est peut-être la chose la plus absurde au finale. D’un autre côté, Big GG n’est pas si absurde que ça. Tout est une histoire d’équilibre.

    La solution pour utiliser des liens dofollow sans subir de pénalité. Uniquement vers des sites que vous connaissez ? Je vais troller mais c’est absurde, je connais plein de site crado et pénalisé ce n’est pas pour autant que je vais faire un lien vers eux … Site de même thématique ayant un intérêt à être linké dans cet article aurait déjà plus de valeur à mes yeux. Il faut également que ce lien est un intérêt pour les internautes, plus il sera cliqué, plus on peut penser que Google le verra d’un bon oeil.

    Google or not Google ? La révolte ! Laisse tomber le SEO ? Je ne vais pas t’en empêcher mais PARDI quand on sait que 31% des visites proviennent du SEO sur les sites du monde entier, j’ai envie de continuer mes actions.

    Voilà pour moi en te souhaitant bonne continuation. Et j’espère que ce commentaire te fera changer d’avis sur le SEO et que tu plongeras la tête dans quelques articles pour corriger tes actions et peut-être devenir une tueuse du SEO 😉

    Bonne soirée !

    Répondre
    • Bonjour Victor,

      Voilà un commentaire non agressif. C’est pas si compliqué quand même.

      Merci pour tes apports, moi je ne demande que ça : apprendre. Et visiblement, y’a du boulot. Mais je tiens à préciser une chose : ici, c’est mon blog, et j’y rapporte mon expérience, mon point de vue. Si j’ai mal compris des concepts, j’accepte avec plaisir qu’on me les explique. Google a un fonctionnement très complexe, et je ne suis pas la seule à y être perdue. Je pense que mon article, même s’il comporte des erreurs, a le mérite d’aborder les notions complexes (les nuances) du référencement auprès d’un public non initié.

      En tant qu’experts, vos rôles ne sont pas de casser ceux qui se trompent en les prenant de haut, mais d’expliquer. (je ne dis pas que tu m’as prise de haut)

      Mon article est un peu extrême ; évidemment qu’on ne va pas arrêter le SEO ; n’empêche que pour faire du SEO, je dois me plier à des règles qui font que mon site n’est plus 100% sur mon contrôle. Par exemple, j’ai un site de jeux en ligne pour enfant, et une personne Y a un site de pâtisserie maison, qui s’avère être justement très fréquenté par des mamans. Du coup, des liens entre nos sites seraient avantageux, mais pourtant ils n’ont pas la même thématique. Google ne va pas me pénaliser pour ces liens, mais ne va pas me donner des bons points non plus. Ce qui m’amènera inconsciemment ou pas à rechercher des liens avec des sites dans la même thématique. C’est là que j’en conclu que Google « contrôle » nos sites.

      Quand aux techniques « spammy dégueulasse », là encore, il faut savoir ce que c’est. Personnellement, je ne pensais pas faire cela. Je n’ai pas acheté 300 liens ou spammer des annuaires à tout va. J’ai simplement pris le temps de commenter des blogs (j’ai lu les articles, j’ai choisi les blogs parce que je les appréciais, cela me semblait propre) : mais avec toujours la même ancre, dans un laps de temps très court… bref, je vais pas me répéter, j’ai déjà tout expliqué. Ce que je veux dire, c’est que parfois on fait des « techniques dégueulasse » alors même qu’on ne pense pas en faire. Une erreur de bonne foi. Et ça Google n’y comprend rien. Il pénalise, point barre.

      Donc c’est quand même utile qu’un gros boulet comme moi rapporte son expérience, même si « ça énerve » les stars de SEO.

      Evidemment quand je dis qu’il faut faire des liens vers des sites que l’on connait, c’est sous-entendu « et on sait que leur profil de lien est bon ». Si tu connais un site bien crado, abstiens toi donc de faire un lien.

      Non je n’ai absolument pas l’ambition de devenir une tueuse du SEO. Mais j’ai bien d’autres compétences.

      Bonne journée et merci d’avoir essayé de faire avancer le shmilblik.

      Répondre
    • Saut Victor,

      Je voulais revenir sur la fin de ton explication au sujet des liens : « plus il sera cliqué, plus on peut penser que Google le verra d’un bon oeil ».

      Aux dernières nouvelles, il me semble que Google n’a aucun moyen de savoir si un lien est cliqué ou pas (c’est en tout cas ce qui est annoncé dans le dernier Hangout en français). Donc la consigne d’utilité pour l’utilisateur serait plus théorique qu’autre chose.

      C’est une petite coquille, ou j’ai loupé quelque chose au sujet des liens sortants ?

      Répondre
  33. EDIT : je modère ton commentaire _en italique_, et je m’en fiche pas mal que « tu en aies fait une copie ». Je n’ai rien à cacher.

    Alors MarieEve, Bonjour Marie-Eve,
    1 – Déjà quand on fait un Edit du type « Voilà un article qui fait couler de l’encre… » en début d’article on on le mentionne – ça permet à ceux qui « débarquent » de voir que le mec qui commente négativement a fait avancer les choses au final (puisqu’il y a Edit).
    2 – Epargne moi le cliché du Déjà on dit bonjour – on gagnera du temps. je fais encore ce que je veux chez moi. D’ailleurs, permet moi de te citer « Le muscle ce n’est pas une démocratie, j’y suis chez moi et j’y fais ce que bon me semble donc je peux modifier, virer le lien, bourriner un lien etc… selon mon bon vouloir. On reste poli et courtois (le niveau de politesse courtoisie étant décidé par mes soins), si on ne se calme pas quand je demande de se calmer – on se fait bannir. » ET il ne s’agit là que 2 des 6 règles qui régissent la modération sur ton blog.
    3 – le titre de ton article n’est-il pas « Risquez-vous une pénalité Google avec vos liens dofollow ? » – De ce fait, dire que contrairement à ce que pourrait faire penser ton article – les pénalités ne tombent pas du ciel et par hasard me semble plus que pertinent – surtout quand on continuant la lecture de l’article on peut y lire des choses telles que et je te cite:
    « DANS SA FOLIE DESTRUCTRICE Google en vient à pénaliser le vrai guest bloging, et d’une manière générale, à surveiller tous les liens sortants d’un site. »
    Commentaire – Dis donc dis donc ! On ne mâche pas ses mots sur le blog ! – « dans sa folie destructrice ! »
    Puis ensuite :
    Je cite- « Pour que votre lien soit valable … il faut respecter 3 règles : «
    Je cite- « Les thématiques des deux sites doivent être très proches »
    Commentaire – Admettons – c’est pas un règle absolue non plus, mais bon – soit)
    Je cite- « Le lien doit être placé sur une ancre neutre … EVITEZ ABSOLUMENT LES MOTS CLES ! »
    Commentaire – Non c’est pas alarmiste ! Si tu mets un mot clé Google il vient te tuer ta mère !
    Je cite – « Il faut éviter les liens sitewide »
    Commentaire – Et merde a toute les web agency qui « signent » leurs sites – idem pour les créateurs de thèmes WordPress) »
    Je cite – « Cela a plusieurs conséquences, tant pour la personne qui fait le lien que pour celle qui le reçoit. »
    Commentaire – C’est n’importe quoi !
    Ensuite je cite – « Si vous faites un lien vers un site, même naturel c’est à dire sans aucune sollicitation de la part du propriétaire du site, mais que vous ne respectez pas ces règles, vous pouvez le pénalisez. »
    Commentaire – C’est du grand n’importe quoi !
    Je cite – « Si vous mettez en place un système d’affiliation pour l’un de vos produits : méfiez-vous ! Vos affiliés vont probablement faire des liens dofollow vers votre site sur un mot clef ou une expression clef (probablement le nom de la formation) et vous pourrez être pénalisé »
    Commentaire – Les liens affiliés passent par une URL de tracking (et donc ne sont pas en dofollow puisque redirigés via une plateforme de tracking) – et si les gens ont un programme d’affiliation direct c’est qu’ils ne sont plus « amateurs » et qu’ils devraient savoir que les liens générés par les petits « publishers » sont en dofollow et agir en conséquence.
    Je cite – « Si vous ouvrez vos commentaires en dofollow … ous pouvez être pénalisé pour avoir dilué votre jus vers des sites qui ne le méritaient pas au regard de votre thématique. »
    Commentaire – Ben voyons !
    Je cite – « 4/ Les sites de vos commentateurs peuvent aussi être pénalisés en retour, et vous serez donc sollicités pour retirer les liens problématiques. »
    Commentaire – Voilà parce que tout le monde sait que c’est a cause de TOI ! Oui toi dans le fond que je me suis pris une pénalité dans la tronche ! C’ets pas parce que j’ai abusé a coller des liens dans les commentaires de 100aines de blogs comme un gros goret – non c’est la faute de TON blog a toi!
    Je cite – « En gros, vous pouvez être pénalisé très souvent ! »
    Commentaire – Voilà ca ce n’est pas nourrir la parano ! Non du tout !
    Et la solution a tout cela – c’est faite des liens uniquement pour vos potes, en Nofollow, dans des articles hyper pertinent et sur des ancres non optimisées – Bravo – Continuez comme cales mecs ça m’arrange !
    En fin d’article nous avons le sempiternel refrain sur la mort du SEO « L’âge d’or du référencement est bel et bien fini…qu’en pensez-vous ? » ! et le SMO c’est mieux ! Allez donc spammer Facebook et twitter !
    Ensuite passons au commentaire :
    Je cite – « je tiens de mon référenceur qu’une dizaine de liens abusifs peuvent entraîner une pénalité. »
    Commentaire – Euh… le même qui t’a fait pénalisé ???? Ou un autre ? Quoiqu’il en soit, tu lui diras de ma part que c’est un médiocre – et je suis poli
    Je cite – « Bref, merci pour cette intervention inutile où tu ne mentionnes même pas ce qui nous intéresse : Google et les profils de liens. »
    Commentaire – D’où tu me demande mon avis sur Google et les profils de lien – tu as demandé un avis sur l’article https://twitter.com/DoigtsDansLeNet/status/492349089573785600 et je te l’ai donné – et je confirme
    Marie Eve – j’ai gardé une copie de ce commentaire – juste au cas où

    Répondre
    • Bonjour,

      1- Je corrige l’Edit, je n’y avais pas pensé, il me semblait évident qu’il s’agissait d’un Edit, vu le contenu du message (je n’aurais jamais pu écrire « voilà un article qui fait couler de l’encre » avant sa parution).

      3- Et dès la première ligne, je donne le lien vers l’article où j’explique comment j’ai eu une pénalité. Non elle n’est pas tombée du ciel.

      Le guest bloging est rééllement pénalisé par Google…dans une certaine mesure. Matt Cutts : ”Si vous utilisez le guest blogging comme moyen d’obtenir des liens en 2014, vous allez probablement devoir arrêter”. La question est de savoir qui fait du guest blogging pour ne pas obtenir de lien ? Quelque soit la qualité de l’article, le but du guest blogging est d’agrandir sa notoriété et donc obtenir un backlink (dofollow ou pas). Qui du dofollow dans ce cas : tentative de manipulation ou lien naturel ?

      Le ton de l’article est volontairement dramatique : tu vas m’expliquer comment je dois écrire aussi ?

      Les 3 règles que je relate sont celles que l’on m’a apprises. [Voir le commentaire de MArie-Aude qui explique en quoi elles sont erronées]

      Les liens sitewide sont absolument à éviter sur un mot clef, encore une fois, dans mon expérience. J’aurais préféré que tu expliques à quel moment un lien sitewide sur un mot clef ne pose pas problème. Voilà les consignes officielles de Google :
      La création de liens qui n’ont pas été publiés ou attestés par le propriétaire du site sur une page (liens également connus sous le nom de « liens artificiels ») peut être considérée comme une infraction à nos consignes. C’est le cas par exemple des liens largement diffusés au bas des pages de différents sites. http://www.webrankinfo.com/dossiers/strategies-de-liens/backlinks-sitewide

      J’en déduis donc que ces liens là sont dans le collimateur de Google. Même si c’est pas le « mal absolu », c’est plus « risqué » que les autres. On est pas sur un blog pointu SEO ici, il faut simplifier. Donc je simplifie.

      – EDIT –
      Je ne suis pas sûre bien interpréter les paroles de Matt Cutts, mais la fin de l’article de WebRankInfo est très claire. En voici un extrait :
      Pour ma part, il ne fait aucun doute que les liens sitewide figurent au premier rang des liens suspectés par l’algorithme de Google, si je peux m’exprimer ainsi. Il y a sans doute d’autres formes de schémas de liens artificiels repérés par l’algo (par exemple les échanges de liens triangulaires), mais les liens sitewide sont selon moi les premiers à pouvoir pénaliser un site.
      (…)
      D’ailleurs, à part le lien « mot-clé » intégré discrètement au milieu d’un article éditorial (il peut être artificiel mais difficile à détecter), quoi de plus artificiel qu’un lien :
      sitewide
      planqué dans le pied de page
      en petit, gris clair sur fond blanc
      totalement hors-thématique, à côté d’autres liens eux-mêmes appartenant à encore d’autres thématiques
      avec un anchor text constitué de mots-clés
      bien entendu sans attribut nofollow

      Lire la suite : http://www.webrankinfo.com/dossiers/strategies-de-liens/backlinks-sitewide

      Et bien j’ai déjà eu ce genre de lien (le côté « planqué en gris sur fond clair » en moins), sans penser à mal. J’ai moi-même fait des liens sur un mot clef, vers des blogs que je trouvais de qualité, mais qui n’avait rien à voir avec le mien (pas directement). Et en mélangeant les thématiques (du webmarketing, du développement perso, du code…). Je trouve que c’est très difficile de comprendre pour un néophyte en quoi ce type de lien n’est pas naturel, car il a été fait de plein gré, avec la volonté de faire découvrir un site à mes visiteurs.

      – FIN DE L’EDIT –

      « Si vous faites un lien vers un site, même naturel c’est à dire sans aucune sollicitation de la part du propriétaire du site, mais que vous ne respectez pas ces règles, vous pouvez le pénalisez. »
      >>> Dans le fichier de lien « pénalisant » fourni par mon référenceur, j’avais beaucoup de liens qui ne respectaient pas ces règles et qui provenaient de site que je ne connais pas. Ils ne m’ont pas pénalisés directement, mais parce que j’avais déjà un « mauvais » profil de lien, ils ont aggravé la situation. [encore une fois, ces informations proviennent de mon référenceur – aux vues des nombreux commentaires qui vont dans ton sens, celui-ci se trompe probablement, mais ce n’est pas ta réponse « c’est du grand n’importe quoi » qui aurait pu m’aider à m’en rendre compte.]

      « Les liens affiliés passent par une URL de tracking (et donc ne sont pas en dofollow puisque redirigés via une plateforme de tracking) – et si les gens ont un programme d’affiliation direct c’est qu’ils ne sont plus « amateurs » et qu’ils devraient savoir que les liens générés par les petits « publishers » sont en dofollow et agir en conséquence. »
      >> je connais plein d’amateurs qui ont un syctème d’affiliation direct. Il suffit d’installer un plugin , c’est pas comme si c’était compliqué. Partager mon expérience et mes erreurs peut aussi les aider à ne pas les refaire.

      « Voilà parce que tout le monde sait que c’est a cause de TOI ! Oui toi dans le fond que je me suis pris une pénalité dans la tronche ! C’ets pas parce que j’ai abusé a coller des liens dans les commentaires de 100aines de blogs comme un gros goret – non c’est la faute de TON blog a toi! »
      >> Comment t’exagère ! Franchement, je l’ai dis 10 fois déjà que j’assumais entièrement ma pénalité. Mais apparemment, tu veux absolument faire croire que je reporte mon erreur sur les autres : mes commentateurs, Google…

      Alors oui, peut-être que mon référenceur est à la masse, j’aurais préféré que tu apportes des arguments pour m’aider à voir en quoi il se trompe ; au lien de balancer des « ben voyons » et des commentaires sarcastiques qui ne nourissent rien, si ce n’est ton égo.

      Et puisqu’il faut encore le préciser, ce référenceur a été engagé pour m’aider à comprendre ma pénalité et en sortir. Il n’en est pas à l’origine.

      Je pense qu’on a fait le tour de ce qu’on pouvait se dire. Réponds si tu veux, mais si tu n’y mets pas les formes, ton commentaire ne passera pas et tu pourras aller en diffuser ta copie où bon te semble.

      PS: mais merci à toi pour tout ce tapage autour de mon article. Ton intervention aura le mérité d’avoir interpellé des personnes aux remarques constructives.

      Répondre
    • Bonjour, je suis le « médiocre référenceur… »

      toutes les remarques que j’ai fait à Marie-Eve concernant ses liens l’ont été dans le cadre d’un nettoyage du profil de ses backlinks.

      Et oui, j’ai déjà vu des sites filtrés sur des mots-clefs pour une ou quelques dizaine de liens. Quand un site qui a 50 liens, dont 20 à ancre optimisée qui se casse la gueule lors d’une des mises à jours penguin sur les mots-clefs qui ont servi d’ancre, j’en déduit que c’est ces liens qui posent problème. Bon, ça peut être autre chose, c’est sur, mais ça semble être une piste intéressante.

      Après, je ne prétends pas détenir la science infuse, je bosse pas chez google, ma déduction est peut être hative, je suis parano voire médiocre, pas de soucis, chacun pense ce qu’il veut.

      bonne journée :)

      Répondre
  34. Une phrase me fait bondir (enfin plusieurs mais surtout une)
    « Google tue le SEO, il s’impose partout sur le web et ne nous laisse plus de place pour construire les sites que l’on souhaite. »

    Personne n’empêche personne de faire les sites que l’on souhaite. Je veux faire demain un site bourré de mots clés, avec du texte caché, du cloaking, inclus dans un réseau de splogs et supporté par un netlinking massif & abusé ? Pas de souci, ce n’est pas Google qui m’en empêchera. C’est juste que Google n’apportera pas de visibilité à ce site car il manipule en effet ses modes de fonctionnement pour arriver à ses fins, au détriment de l’intérêt de l’internaute.

    Après, les conclusions très hâtives exprimées dans l’article ont été traitées par Le Juge, certes de façon un peu abrupte, mais néanmoins exactes. Faut le comprendre, voir tirer des conclusions inexactes et donner des codes de conduite erronés, quand justement son métier c’est de faire du SEO qui marche (ce n’est pas mon cas, ce n’est plus mon métier ^^) ça énerve.

    Et encore une fois, ça m’énerve de voir des éditeurs de sites cracher dans la soupe Google parce qu’une pratique qu’ils ont appliqué (ou fait appliquer) sur leur site leur a amené une pénalité.

    Si je joue avec Google et que ce dernier me ferme la porte, voilà quoi, je n’irai pas pleurer sur mon sort, j’apprendrai de mes erreurs en me disant quand même que ce dernier m’a quand même refilé un max de visitorat gratuitement.

    Répondre
    • Bonjour Nicolas,

      En fait quand je dis que Google tue le SEO, c’est que les règles sont si complexes que, quel débutant peut encore les appliquer sans se tromper ? Donc le SEO devient une matière réservée aux élites ? De nombreux webmasters aimeraient faire du pur white-hat, mais même ça, ce n’est pas clair.

      On dirait que les référenceurs ont du mal à comprendre qu’on puisse faire une erreur de bonne foi. Quand les règles sont complexes, il est très facile de se tromper. Or Google n’a pas de demi-mesure (des référenceurs pro se font aussi prendre au piège).

      Certes mes conclusions sont hâtives, mais ce n’est pas une publication officielle ! C’est un billet écrit à chaud, relatant mon expérience et mon ras le bol contre des pratiques obscures mais déterminantes pour la survie d’une entreprise aujourd’hui.

      Google ne m’a jamais amené de visites gratuites : il se paye largement par l’analyse des données récoltées. Je ne t’apprends rien. Ca aussi, c’est énervant, on a l’impression qu’on doit tout à Google, et que c’est pour ça qu’ils ont droit de changer les règles comme ils veulent. Mais la vérité est que Google a autant besoin des sites que les sites de lui.

      Et puis il faudrait arrêter de dire que Google ne veut que l’intérêt de l’internaute : lui aussi manipule ses SERPS pour mettre en valeur sa galaxie de produits. Elle est où la neutralité là ? La neutralité, c’est quand ça l’arrange bien, j’ai l’impression.

      Voilà, de mon point de vue, tout cela est très énervant et déroutant, j’avais besoin d’un parler sur mon blog, merci pour l’échange.

      Répondre
  35. Bonjour Marie-Eve,

    J’ai eu vent de ton article via Twitter puisque, comme tu le sais, il a créé la polémique auprès de certains référenceurs 😉 Aujourd’hui, je souhaite commenter (malgré le lien en nofollow ^^) pour apporter ma vision des choses. En effet, je trouve que commenter, c’est se mettre en danger vis-à-vis d’autrui. On apporte une opinion qui, forcément, peut plaire ou bien déplaire. Alors, à mon tour de m’y coller et advienne que pourra…

    Pour ma part, j’ai surtout noté dans ton article un manque de nuances dans tes propos. Tu n’y vas pas avec le dos de la cuillère en rejetant radicalement le SEO, même si j’ai lu ta réponse à Victor Lerat qui modère un peu plus tes propos.

    Dans un premier temps, tu affirmes, je cite : « Pour arrêter l’hémorragie, il faut transformer le lien en nofollow ». A cela, je répondrai que non, les liens dofollow ont encore leur place heureusement. Maintenant, avoir du nofollow dans son profil de liens, c’est très bien aussi 😉 Il faut en effet que le nofollow entre également dans une stratégie SEO pour diluer l’ensemble et rendre le profil de liens plus naturel. Mais, inutile d’être parano, si les choses sont bien faites, il n’y a pas de soucis à se faire… En SEO, tout est affaire d’équilibre. Mais ça, je crois que tu l’as déjà dit.

    Ensuite, tu parles de « vente de liens prohibée ». Là encore, tu pousses le bouchon un peu trop loin. Si tel était le cas, les plateformes telles que Teliad ou Rocketlinks auraient déjà changé leur fusil d’épaule. Après, pour être honnête, c’est une chose que je n’ai pas encore pratiqué donc je m’abstiendrai d’en parler.

    Puis, dans la suite de ton article, tu précises qu' »il faut respecter 3 règles :

    – les thématiques des deux sites doivent être proches (ça, je suis d’accord, c’est mieux même si rien n’empêche encore de soumettre sur un annuaire généraliste),

    – le lien doit être placé sur une ancre neutre (pas d’accord, la chose n’est pas si simple. Tout dépend du site sur lequel tu soumets, de sa puissance et de son autorité, de ton profil de liens actuel…)

    – Eviter de faire des liens sitewide (là encore, tout dépend, je ne serais aussi radical)

    Je dirais que la règle essentielle, même si je conviens qu’elle peut sembler floue au premier abord, c’est de diversifier. Mais ça encore, tu en as parlé, si ce n’est dans cet article, c’était dans celui-là : http://lesdoigtsdanslenet.com/backlinks-google-en-2014-histoire-damour-mouvementee/

    La plus grosse erreur que j’ai pu relever enfin est la suivante, lorsque tu affirmes :

    « Si vous ouvrez vos commentaires en dofollow, vous votez pour le site du commentateur, dont vous n’avez aucune connaissance, et vous pouvez être pénalisé pour avoir dilué votre jus vers des sites qui ne le méritaient pas au regard de votre thématique. » Sur ce point, je dirais qu’a priori, les commentaires sont soumis à modération. Deuxièmement, je ne crois pas qu’on puisse être pénalisé pour avoir fait un lien vers un site, à moins que celui-ci ne soit blacklisté. Et encore… Ce n’est pas dans ce sens là que ça marche. Pas à ma connaissance en tout cas.

    Pour conclure, je dirais que le SEO et Google, c’est comme la loi et l’application de la loi. Ce n’est pas parce que la loi impose des choses que ce qu’elle dicte est nécessairement moral. Je prends un exemple qui m’arrive souvent le matin, vivant en région parisienne (je sais, je sors un peu du contexte) : Un camion de livraison est garé juste avant un feu rouge, feu rouge que je ne vois pas tant que je n’ai pas doublé ledit camion. Qu’est ce que je dois faire ? Sortir de ma voiture pour aller voir si le feu est vers et si je peux y aller ou attendre d’avoir le champ libre pour le doubler, même si le feu est rouge, tout en faisant attention de ne pas gêner les voitures qui arrivent en face. Dans ce cas là, je prends toujours la seconde solution, la première étant infaisable. Pourtant, aux yeux de la loi, je grille un feu rouge. Mais suis-je coupable ? Est-ce le camion qui bloque ma voie ? Ou la police doit elle fermer les yeux ? J’ai ma réponse. Pour Google, c’est pareil ! Il y a ce qu’il dicte et ce que nous devons interpréter. Sinon, on tombe vite dans ce qu’on appelle la pensée unique. Et ça, ça nous achemine vite à ce qu’on appelle une dictature, même si elle est simplement intellectuelle (voici ce que tu dois penser et rien d’autre, voici ce que tu dois faire et pas autre chose). Bref, le SEO est fait par tous ceux qui, continuellement, effectuent des tests sur leur propre site, identifient les failles et les partagent. Il n’y a que comme ça que Google n’aura pas le contrôle.

    Je sais, j’ai un peu débordé le support 😉 Mais ça fait du bien !

    Note positive : tu accordes de l’importance au social marketing qui, selon moi, est une stratégie complémentaire du SEO. Une stratégie d’acquisition de trafic ne repose plus sur le SEO seul, mais sur différents piliers (réseaux sociaux, SEA, webmarketing…) dont le référencement naturel fait partie. C’est un cercle vertueux qui fait qu’en appliquant chacun des leviers, les résultats grimpent.

    Bonne journée à toi ! Pour info, comme j’aimais bien ton blog, que j’ai découvert grâce à ton interview chez Miss SEO Girl, et que je trouvais qu’il avait un petit supplément d’âme, je l’ai ajouté à ma liste des Top blogs SEO 2014. Car même s’il n’est pas 100% orienté SEO, ton blog apporte souvent des infos utiles à tout référenceur. De plus, un bon référenceur doit aujourd’hui disposer de compétences transversales.

    Voilà pour moi, j’espère que ma réponse te conviendra 😉

    Répondre
    • Bonjour Anthony,

      Oui, y’a jamais eu autant de commentaires en une fois :) Ca se bouscule au portillon !

      Tu as tout à fait raison quand au tempérament un peu trop vigoureux de mon article. En fait, j’étais assez énervée quand je l’ai écrit. Comme je le dis dans le « PS », je n’avais pas l’intention d’écrire cet article au départ. Mais ce sujet me tient à coeur, il était temps que j’en parle.

      J’ai un peu tout jeté en vrac, brut de pommes…

      Au final, j’ai fait beaucoup d’erreurs et je remercie tous ceux qui ont pris le temps de les expliquer comme tu viens de faire.

      Apparemment je m’emmêle bien les pinceaux. Mais c’est l’occasion d’apprendre.

      Merci pour ton ajout dans ta liste de « Top Blogs » ! mais…euh… »SEO » ? vraiment ? 😀 Après cet article, je ne suis pas sûre d’avoir ma place dans une liste SEO (et même avant cet article puisque je donne des conseils techniques, même si ça parle un peu de référencement). Bien sûr, je suis très contente quand même, mais c’est assez ironique comme situation, il fallait que je le soulève.

      Bonne journée aussi ! (allez moi faut que je bosse un peu quand même^^)

      Répondre
  36. Bonjour Marie Eve, ton article fait couler de l’ancre ça c’est sur :)

    « En gros, depuis 8 mois qu’ils travaillent sur mon site, ils n’ont servis à rien. Que puis-je faire dans une telle situation ? Les poursuivre en justice ? Une action chère et longue qui ne servira à rien… c’est à désespérer ! Tant d’argent et de temps perdu.  »

    – Donne nous son nom et tu verras il va vite déchanter d’avoir sorti de tels absurdités ^^

    Je sais que tu as affirmer pas mal de chose dans ton article qui sont fausses, mais je sais aussi que quand un professionnel te donne des conseils, c’est que tu n’es pas dans dans un domaine que tu maitrises, donc tu y crois plus que tout et encore plus quand tu paies ce pro. Après le constat bien souvent il est trop tard…

    Donc perso je ne t’en veux pas car tu as simplement mis en pratique ce qu’un pro t’as dit de faire. Le choix d’un prestataire est difficile, maintenant la communauté est aussi là pour aider dans un premier temps, sans que tu ais besoin de payer (sauf une bière de temps en temps).

    Je te connais tu n’es pas quelqu’un de timide donc demande plutôt sur les forums spécialisés plutôt que de signer un contrat chez un prestataire peu scrupuleux.

    Mon conseil : Prend en compte les avis des personnes qui ont commenté au dessus de moi, tu verras que ce qu’ils disent n’est pas dénué d’intérêt :)

    Répondre
    • Coucou Rodrigue :)

      Merci pour ton soutien. C’est clair que je me suis bien plantée en m’y prenant de cette façon. Je pensais qu’en sous-traitant je gagnerais du temps et que le résultat serait plus efficace. Mais j’aurais mieux fait de me renseigner sur des forums, auprès de la communauté et de travailler sur mon problème par moi-même.

      Répondre
    • Bonjour Rodrigue,

      libre à Marie-Eve de donner mon nom si elle le souhaite, ou si tu veux je t’envoie un mail avec mes coordonnées (je ne suis pas du tout branché blogosphère et personal branling). En fait j’interviens sur le fil parce qu’elle me l’a demandé, sinon j’aurais laissé couler.

      Des clients satisfait j’en ai quelques un, des sorties de pénalités j’en ai aussi, et je n’ai rien à prouver à qui que ce soit d’autres qu’à mes clients. (je parle ici en tant que référenceur travaillant sur le site de Marie Eve pour la partie sortie de pénalité).

      Personnellement je ne pense pas avoir dit n’importe quoi à Marie-Eve, sachant que toutes les remarques faites l’ont été par rapport à une chose : sortir de sa pénalité.

      Si quelqu’un à une autre méthode que la mienne et qui fonctionne, je dirait tant mieux hein, chacun sa ou ses méthodes, mais je me vois pas dire à un client « vous vous êtes pris un filtre penguin, le mieux, c’est de continuer les commentaires de blogs, en remettre une couche sur les soumissions d’annuaires, et rajouter quelques liens sitewide à ancre optimisée ».

      Répondre
  37. A la demande du commentateur, le commentaire sur le projet kisskissbankbank a été retiré (je lui ai fait peur peut-être^^).

    Répondre
  38. Je vais rajouter une couche sur « le fichier de liens fourni par mon référenceur ». Régulièrement j’ai des demandes de retrait de liens dans les commentaires de mon blog.

    1- ça me vexe
    2- ça me fait surtout beaucoup rire, car les liens qu’on me demande de retirer sont tous en nofollow, donc « non toxiques »

    Le pire ayant été une demande de retrait de lien sur une page, sur un autre site. Je n’arrive pas à trouver le lien, nulle part. Le « référenceur » me menace carrément, action judiciaire, désaveu…. j’ai fini par comprendre qu’en réalité, il travaillait sur une liste de liens qui avaient été faits. Et que j’avais racheté un des domaines sur lequel le lien avait été fait, je l’avais redirigé vers une page de mon site.

    Autrement dit, le référenceur avait sa liste de liens sur excel, il cliquait, il arrivait chez moi, et sans rien vérifier il exigeait que je supprime un lien inexistant.

    C’est caricatural. Mais beaucoup de référenceurs ont travaillé en faisant du lien de manière industrielle, systématique, et travaillent maintenant en défaisant du lien de manière industrielle et systématique.

    Répondre
  39. Coucou et merci pour cet article.
    Au fond, je ne suis pas certain que se soit la fin du SEO.
    Google durcit les règles mais c’est aussi parce que cela permet d’avoir une meilleure qualité de sites.

    Tout le monde revoit son contenu depuis la sortie de Google Panda 4.0. N’est-ce pas finalement un aspect positif? Les sites devront être intéressant pour être bien positionné. Et bah moi je dis bonne nouvelle.

    Répondre
  40. Eh bien , eh bien, on mets la communauté SEO en émoi en écrivant des coquecigrues sur le référencement?
    Ne t’inquiète pas, les SEOs s’ennuient et cherchent des noises H24 pour s’occuper, tu n’es pas la première et ne seras sûrement pas la dernière.
    Cela étant dit, c’est vrai que ton article est à 90% erroné je dirais. Just my 2 cents.
    Pour la notion de fiabilité d’un référenceur, la réputation ne veut STRICTEMENT rien dire, même pour Marie-Aude, désolé de le dire, ce n’est pas parce-que tu as posté 15 000 messages sur 3 fora de ref que tu sais faire ranker un site.
    La seule chose à demander à un référenceur, ce sont ses références ACTUELLES, quels sites a-t-il placés qui tiennent toujours le haut du pavé? Period.

    Répondre
    • Bonjour Sam,

      J’ai vu passer ton tweet, je me demandais si tu allais pousser jusqu’à chez moi. Maintenant tu sais aussi à quoi je ressemble sans le gravatar 😉 Pas trop déçu ?

      Ben tu vois, je me disais la même chose sur la réputation. J’ai contacté 3 anciens clients dans les témoignages de mon référenceur. Je crois que seulement 1 ou 2 m’ont répondu, mais ils était satisfaits. De plus, cette agence a fait carrément un site « témoignages » et leurs clients sont très satisfaits. Je pensais avoir bien choisi, mais depuis le début ça se passe mal…

      Répondre
      • Je ne connais pas ton budget mais comme tu le dis plus haut, vu la thématique de ton site ça vaut le coup et le coût (avec mauvais jeu de mot inside) de t’auto-former via les foras. Bien qu’il y soit dit un paquet de conneries et autres billevesées. Quand on est vraiment noob, c’est un lieu utile. Ensuite ce sera juste une perte de temps incroyable à se taper la tête contre les murs.
        Là tu seras au point pour sortir un article SEO qui ne donne pas de l’urticaire aux référenceurs! ^^
        PS : je confirme, tu es toute mimi! :) <3

    • Rassures toi Sam, mes [futurs] clients peuvent obtenir des références. Juste eux :)

      Répondre
      • Me voilà tout rasséréné, merci Mlle Encre de Lune! 😀
        PS : tu as quand même beaucoup de temps à perdre pour poster autant sur les foras 😛
        PS2 : non je ne considère pas comme la démarche altruiste ultime d’aider sur des forums, y a plus concret et plus utile à faire pour aider les gens je trouve. De la vraie aide à de vrais problèmes quoi… 😀

  41. Lol, dès qu’il s’agit de référencement, pénalité et Google bizarrement les commentaires se multiplient et chacun donne sa version des faits
    j’ai pris du plaisir à lire les commentaires, pas tous :-)
    Celui de @Anthony m’a interpeller et trouver équilibrer
    Et enfin le SEO c’est passionnant

    Répondre
  42. Bonjour Marie-Eve,

    Le SEO est un secteur en pleine crise, mais qui défend toujours son pré carré, comme le nombre et la teneur des commentaires en témoignent ici !

    Le référencement n’est pas, comme cela a été dit maintes fois sur cette page, une science exacte. Et exiger des références pour choisir un prestataire seo ne garantit en rien sa compétence : chaque cas est unique, avec son propre faisceau de critères qui n’est pas reproductible, puisque le web est un écosystème en perpétuel mouvement.

    Aujourd’hui on parle de Growth Hacking, c’est le nouveau mot à la mode pour se différencier des querelles de clocher du SEO, mais l’approche est la même.

    Répondre
  43. Bonjour Marie Eve,

    Merci pour cet article,

    Cela n’augure rien de bon pour la suite car si dans le futur Google devient de plus en restrictif, ce sera la mort des petits blogs qui finiront dans les abysses d’internet, sans commentaires, sans visiteurs et sans revenus.

    Il est vrai que la suprématie de Google commence a devenir exaspérante. Ça m’a un peu énervé lorsqu’ils ont discrètement supprimé l’authorship contre l’avis des millions d’utilisateurs :(

    Répondre
  44. Très bon article., très clair et très bien écrit ( c’est suffisamment rare pour être relevé) Avec Google dans peu de temps on ne saura plus quoi faire pour être connu a part faire une campagne Adwords ( mais est-ce que c’est pas cela au fond ce que recherche Google)

    Répondre
  45. Je vous sent bien remonté contre google, j’ai perdu un gros money site site a une attaque de référencement négatif, et franchement c horrible, même ma santé en a pris un coup, je pense pas que le référencement soit mort, il évolue, google cherchant toujours à pousser les multinationales en haut des résultats ( celle qui n’acheteront de toute facon jamais d’adwords ), afin de pousser a l’achat les pme…
    Pour les petites entreprises c’est vraiment difficile d’avoir de la visibilité naturelle, tant les résultats sont pollués par des cartes, des images et autres conneries qui sont juste la pour cacher les résultats naturels..
    On peu quand même constater que les black hatteurs s’en sortent bien, notamment dans le monde de la finance et de la cigarette électronique, ils arrivent toujours a trouver des failles a l’algorithme…

    Répondre
  46. C’est une histoire sans fin comme vous l’expliquez très bien. En somme pour Google pour exister et donc etre connu sur internet il faut être bien placé, mais pour etre bien placé faut etre connu ( chercher l’erreur)

    Répondre
  47. Courage patrice le négative Seo est un véritable fléau … je surveille constamment mes backlinks …il peu avoir des conséquences extrêmement grave comme la fermeture d un entreprise …

    Répondre
  48. Et bien, cela devient difficile de savoir que nous devons faire ou pas avec ce Google une pieuvre énorme qui a le monopole et donc fait ce qu’elle veut, y en a marre !!!

    Répondre

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pénalités Google et liens dofollo... - […] Compte rendu des risques à utiliser les liens dofollow sur un blog, selon les nouvelles règles de Google. Je…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg

EmailEmail
PrintPrint