La tête dans les nuages

La tête dans les nuages

Depuis quelques mois, un nouveau terme a fait son apparition dans les nouvelles technologies : le cloud (prononcez : « claode » sans insister sur le « e » final).

Si on veut être vraiment précis, on doit même dire le « Cloud Computing », ou dans sa traduction française : « l’informatique dans les nuages ». N’oublions pas nos amis canadiens qui disent aussi l’informatique « infonuagique ».

Tout ça ne vous explique pas vraiment ce que c’est…laissant libre court aux imaginations débordantes. Aujourd’hui, je vous propose de faire le tour de ce phénomène afin de comprendre ce que c’est, vous démontrez que vous l’utilisez déjà sans le savoir et vous en expliquer les avantages et les risques.

Quelques définitions

Selon la définition du National Institute of Standards and Technology (NIST), le Cloud computing est l’accès via un réseau de télécommunications, à la demande et en libre-service, à des ressources informatiques partagées configurables.Wikipédia

En France, la Commission générale de terminologie et de néologie précise qu’il s’agit d’une forme particulière de gérance de l’informatique, dans laquelle l’emplacement et le fonctionnement dans le nuage ne sont pas portés à la connaissance des clients.Wikipédia

Si je traduis en langage compréhensible, le Cloud est une façon de louer un service informatique à la demande. Ces services étant organisés entre eux sur des serveurs web (comme n’importe quel site web ), rappelant ainsi la constitution d’un nuage.

La tête dans les nuages | creation de site web

La spécificité, et c’est ça qui rend le nuage vraiment nouveau, est que l’utilisateur ne sait pas où ni comment sont physiquement stockées ses données. Cette organisation est laissée à la responsabilité de l’entreprise qui propose un service sur le nuage informatique.

Vous utilisez le Cloud sans le savoir !

Si vous pensiez que le Cloud était réservées aux grosses entreprises, vous êtes complètement dans le faux ! En fait, le Cloud a plutôt pour vocation de rendre disponible aux petites entreprises des services habituellement réservés aux grosses, en mutualisant les ressources.

Cette logique ne vous fait-elle pas penser à quelque chose ?

Votre hébergeur pardi !

Les hébergements mutualisés fonctionnent sur le même principe : vous partagez un service avec d’autres entreprises, afin de réduire les coûts de location et de maintenance.

Voici des services qui utilisent le cloud:

  • Le courrier électronique (Gmail, Hotmail, Yahoo…)
  • Les sites Internet (portail et pages Web d’entreprise…)
  • Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter…)
  • Les outils de productivité en ligne (Office 365, Google Apps…)
  • Les services de stockage et sauvegarde en ligne (Dropbox, YouSendIt, Google Drive, SafeSync, Cloudwatt-box…)

Quels sont les avantages du Cloud Computing ?

  • 11% de temps en moins consacré à l’informatique pour les PME utilisatrices du Cloud, par rapport aux autres entreprises.
  • 59% des PME utilisatrices du Cloud constatent un gain de productivité majeur, contre seulement 30% pour les autres entreprises.
  • 81% des entreprises déplorent un piratage de leurs données dû à des utilisateurs ou intrus, négligents ou mal intentionnés, sur les deux dernières années.

Attention : le cloud est plus sécurisé mais comme dans toute infrastructure informatique le risque existe !

Quels sont les risques du Cloud Computing ?

  • Perte/impossiblité d’accéder aux données (serveur en panne, coupure de courant…)
  • Saisie des serveurs par une autorité compétente(on se rappelle l’épisode MegaUpload)
  • Attention à l’absence de contrat de niveau de service dans le cas où des entreprises utilisent des services normalement prévus pour les particuliers
  • Dépendance de l’entreprise à Internet (mais quelle entreprise ne l’est pas déjà ?)
  • Risque de désorganisation interne si l’outil ou la société derrière l’outil venait à disparaître.

Cet article n’a pas pour vocation d’être exhaustif sur le sujet, mais j’espère qu’il vous aura aidé à éclaircir vos zones d’ombres…malgré les nuages. La tête dans les nuages | creation de site web

Sources :

  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Cloud_computing
  • http://www.trendmicro.fr/media/br/cloud-computing-demystified-fr.pdf
La tête dans les nuages | creation de site web

A propos de MarieEve Louvel

Développeure et formatrice Web, Internet est mon métier et ma passion. Vous gérez votre site professionnel vous-même ? Formez-vous ici grâce à une information claire et accessible.

22 commentaires

  1. Cet article est très intéressant. Nous n’utilisons pas le Cloud car nous préférons connaître l’emplacement de nos serveurs (pays et ville). D’autre part, le Cloud permet aux autorités d’un pays de consulter les données sans avertir l’utilisateur. En France, je ne suis pas certain, mais si le serveur se trouve ailleurs, cela revient au même. Tandis que pour un réseau de serveur dédiés, il faut un document du type « mandat ».

  2. Merci pour ce résumé.

    Je me demande si l’idéal ce ne serait pas le cloud privé (NAS) ?

    Si quelqu’un a des commentaires sur le sujet…

    Cordialement

    • Oui, le Cloud privé existe !

      Après avoir tester plusieurs solutions, je viens d’installer OwnCloud dans l’entreprise ou je travail

      C’est un système Open source (donc gratuit) qui est installé directement sur une de nos machines.

      L’objectif majeur c’est d’être autonome et indépendant des plateformes comme Dropbox, GoogleDrive….etc. On n’est jamais sur de ce qu’ils font de nos données sensibles.

      OwnCloud fonctionne très bien sur le même principe que Dropbox.
      Juste un peu plus lent, car on est limité en débit sortant (ADSL c’est normal), mais on maitrise toutes nos données.

      On eut aussi l’installer sur une serveur dédié d’un hébergeur, pour avoir plus de bande passante.

      Je peut fournir tous les détails si quelqu’un est intéressé.

  3. Salut MarieEve

    Ah les hébergements mutualisés, c’est bien le partage mais quand les autres prennent toute la couverture il te reste plus rien.
    Tu n’aurait pas une idée d’hébergement ou il resterait un peu de place pour accueillir mon modeste site ?

    @mitié

  4. L’avantage du cloud est également que le stockage de données dans plusieurs serveurs rend la tâche plus difficile aux pirates si ils ne se limitent pas aux ordinaires injections. La vision juridique est cependant intéressante à prendre en compte.

    MarieEve, loin de moi l’idée de faire de la publicité mais je t’en parle car mes sites sont sous cet hébergeurs : 1&1 propose des solutions d’hébergement à partir de 2.38€ par mois. Maven Hosting en propose à partir de 4.99€.

  5. Merci pour cet article !
    Je me suis toujours demandé ce qu’était ce « cloud » dont j’entendais souvent parler.
    Je m’étais bien sûr fait une idée, mais je n’ai jamais eu l’occasion d’approfondir la chose. C’est fait maintenant :).

  6. Le Cloud est un outil qui m’as beaucoup aidé pendant mes déplacements, vous n’imaginez pas à quel point le Cloud m’ont aidés plus d’une fois, et surtout au moment que mon ordinateur m’a lâché.

  7. J’ai une idée que le Cloud permet un stockage plus puissant qui est différent d’un serveur normal. Et c’est ce qu’utilise Google. Mais, je me demande si la sécurité est fiable avec le Cloud Computing?

    • Comme mentionné dans l’article….c’est sécurisé mais pas fiable à 100% comme tout système informatique.

  8. Attention quand même aux services qui mettent en avant le « cloud », par exemple pour des hébergements, alors qu’il s’agit de vulgaires mutualisés…

    • En même temps…s’ils peuvent garantir le même prix et la même souplesse que du Cloud…je m’en fiche un peu de la véracité de l’infrastructure derrière. Après tout ce qui compte c’est le service non ?

  9. Le cloud est bien pratique mais personnellement ce qui m’inquiète c’est la protection des données… Bref à utiliser avec précaution selon moi. Merci pour cet article ;)

  10. merci pour le billet, qui a éclairéma lanterne. Moi je mensais que le cloud se limitait au stockage des donées, mais c’est plus large que ça.
    l’avantage du cloud c’est qu’on a accès à ses données à tout instant, il suffit d’une connection internet. le problème reste la fiablité de son prestataire, peut-ilperdre toutes les données ? ça c’est la grande question que je pose. mais par mesure de précaution, il faut garder des copies desvos données

  11. On se rend donc compte que le terme cloud est un bel effet de mode, mais qu’en fait ce « service » existe en fait depuis de nombreuses années, c’est juste qu’on lui a trouvé un nom, comme expliqué dans cet article, les mail (en IMAP je précise), et un serveur sont déjà des systèmes de cloud !

  12. Depuis quelques mois ? depuis quelques années plutôt ;)

    Que ce soit avec les services de stockage, les webmail etc… ça fait longtemps que le cloud est entré dans notre quotidien sans que l’on s’en rende compte.

    Après le cloud a de nombreux avantages mais un défaut majeur : il est nécessaire d’être connecté pour y accéder.

    Donc le tout cloud n’est pas encore pour moi :)

    • Oui peut-être depuis des années déjà…le temps passe si vite !!

  13. « Le cloud, c’est bien pour les mails, les outils de collaboration et de partage de données mais toujours veiller à conserver les fichiers sensibles et le double des documents en local.

    Je me rappelle, il y a quelques temps je travaillais pour une petite boîte. On utilisais essentiellement des fichiers partagés Google Docs, un jour un ancien collaborateur a décidé de se venger après son licenciement en détruisant tout simplement toutes les archives et documents de travail (le patron avais oublié de supprimer son compte). Cela a considérablement ralenti les projets sur lesquels on bossais à l’époque. »

    • Bonjour,

      A propos de votre anecdote, il s’agit plus d’une erreur humaine (ne pas avoir bloqué l’accès) qu’une erreur due à l’utilisation du Cloud.

      Personnellement, j’utilise uniquement les services de synchronisation, c’est à dire qu’on a toujours une copie en local. Le cloud n’est là que pour assurer la synchro entre toutes les copies.

  14. C’est un très bon article sur le Cloud computing!
    Je m’y suis intéressé il y a plusieurs semaine déjà et je trouve que dans l’ensemble ton article est très pertinent.
    Merci pour ces informations.

  15. C’est un très bon article! Notre agence SOFRACS s’est mise à la création de cloud privé, d’ailleurs ton article me montre bien que le cloud computing intéresse de plus en plus les internautes en ce moment.
    Merci pour ces informations.

  16. Le CLOUD est intéressant et la plupart des hébergeurs le proposent, mais je me suis jamais intéressé à ce type de service.

  17. Hafid, généralement ce type de service est utilisé sans que l’on ne s’en rende compte vraiment, par exemple les outils Google du type Drive sont du « Cloud computing » mais le Cloud computing est assez vaste. Ce sont des outils hébergés dont on a accès que via le réseau et qui ne sont pas accessible directement sur la machine.
    Merci pour cet article en tout cas, c’est très intéressant comme sujet.

Trackbacks/Pingbacks

  1. La tête dans les nuages | Les Doigts dans le Net | la bibliothèque, et veiller - [...] See on lesdoigtsdanslenet.com [...]
EmailEmail
PrintPrint