Un marketing de contenu en 2013, un renouveau [Article Invité]

Un marketing de contenu en 2013, un renouveau [Article Invité]

J’ai le plaisir d’accueillir un spécialiste reconnu dans son domaine, le marketing, qui vient nous expliquer ce qu’est le marketing de contenu. Je laisse la parole à Maël Roth, responsable du développement du site rankseller.fr :

Le marketing de contenu est une tendance qui se confirme de plus en plus au fil de cette année 2013. Ceci n’est pas seulement dû aux derniers filtres de Google et leurs mises à jour privilégiant la qualité rédactionnelle dans laquelle les liens s’inscrivent, mais également car les entreprises se rendent compte que des contenus intéressants et utiles sont bien plus efficaces et moins coûteux comme moyen de promotion!

Zoom sur la tendance et comment les blogueurs peuvent en tirer profit.

Le marketing de contenus : késako?

Cette forme de marketing n’est pas nouvelle mais elle revient fort à la mode. Michelin fournit un exemple de ce type de marketing dès le début du 20è siècle avec son guide, édité à près de 30 millions d’exemplaire en un siècle.

L’idée était de fournir des informations utiles dans l’univers des consommateurs de Michelin, en sélectionnant des restaurants et hôtels sur les différents itinéraires ainsi qu’en fournissant des conseils d’entretien des véhicules. L’entreprise productrice de pneus est alors devenue « conseillère » dans ce domaine, accroissant sa notoriété et son image de marque par cette initiative novatrice.

Dans l’ère numérique et du web 2.0, ces contenus utiles et/ou particulièrement divertissants ont un potentiel viral d’autant plus important que sa diffusion peut ne rien coûter (le buzz), à l’inverse de campagnes d’affichage publicitaires très coûteuses dans la presse ou les spots publicitaires.

Dans cette mesure, le marketing de contenus est donc bien moins cher, même si la production de ces contenus s’avère bien souvent plus compliquée que certains ne le pensent. Mais pourquoi est-ce que nous parlons de tout cela, chers blogueurs?

Et les blogueurs dans ce processus?

Le marketing de contenus s’insère souvent dans une approche nommée le marketing d’attraction qui consiste à attirer l’intérêt des clients qui vont alors s’informer eux-mêmes, plutôt que de les interrompre (par exemple en diffusant un spot télévisé entre deux parties d’un film).

Les anglophones distinguent ces deux approches en les nommant marketing inbound vs. outbound. Seulement, une entreprise qui commence à adopter une telle approche et qui produit des contenus aura du mal à acquérir du trafic naturellement…

C’est là que vous intervenez, blogueurs. Car vous avez ce que les entreprises n’ont pas forcément : une audience.

Vous devenez donc un canal intéressant pour la promotion. Jusqu’à là, rien de nouveau. Mais jusqu’à présent, l’affiliation et l’affichage de bannières publicitaires étaient les formes les plus connues et utilisées de monétisation. Celles-ci s’avèrent de moins en moins efficaces pour les entreprises et coûtent de plus en plus cher.

Le marketing de contenus qui s’impose chez les entreprises peut également passer par les blogueurs, et cela vous permet de monétiser votre activité sans négliger le plaisir d’écrire sur votre blog pour les lecteurs!

Les entreprises demandent soit au blogueur de produire ce contenu sous forme d’un billet en faisant référence au produit en question et/ou en plaçant un lien. Bien sûr, il faut faire attention à comment cela est mis en pratique, car il ne s’agit pas de flouer votre audience !

La tendance de marketing de contenus ouvre donc une diversité de nouvelles formes de monétisation pour les blogueurs, qui paraît tout à fait intéressante pour ceux qui refusent de défigurer leurs sites avec des bannières clignotantes et des pop-ups énervants.

Image courtesy of ddpavumba http://www.freedigitalphotos.net

affiliation, blog

A propos de Maël Roth

Maël Roth est diplômé en marketing international et responsable du développement international de la plateforme internationale pour la sollicitation et monétisation de blogs rankseller.fr, blogueur entre autre sur Webmarketing&Com, MyCommunityManager, Lovable-marketing et chroniqueur sur le Journal du Net.

21 commentaires

  1. Bonjour Marie-Eve. Avant tout je vous remercie pour cet interview très intéréssant avec Maël sur le marketing de contenu. Cependant, je trouve que la rédaction des textes doit être très soigné pour transmettre une image réel sur le produit, non seulement pour acquérir des clients et vendre le produit mais aussi pour le référencement du site . Merci pour cet avis d’expert.

    Répondre
  2. Bonjour,

    C’est ça, tout est dit; un blogueur est avant tout un « conseillé ». Il apporte une solution à une problématique donnée.

    Le gens raffolent des conseils, des boîtes payent des consultant une fortune pour avoir du conseil, alors si les conseils sont gratuits et pertinent, les lecteurs vont forcément adorer.

    Reste la question de Google que je n’arrive pas à élucider : Comment un robot, un algorithme, peut-il juger de la « Qualité » d’un contenu. La qualité est une perception très humaine, donc subjective.

    Je me demande bien sur quels critères Google se base, à part l’analyse des mots-clés qui est évidente à comprendre. Pour le reste, le référencement garde une part de mystère…

    Youcef

    Répondre
    • Bonjour Youcef,

      Si j’achète un jerricane et qu’il est poreux, laissant passer le liquide qu’il contient par « transpiration », je peux affirmer qu’il n’est pas de bonne qualité. Un robot pourra le faire aussi bien que moi, si on le programme pour identifier les indicateurs de qualité. Dans mon exemple : le jerricane étant plein, il suffit de programmer la mesure de l’humidité en surface toutes les heures pendant 24h. Donc, la qualité n’est pas subjective.

      Maintenant, applique ce même raisonnement à la qualité d’un texte. Quels pourraient être les indicateurs ? Le nombre de commentaires, le nombre de backlink, leur provenance, leur pertinence (ancre), leur date d’apparition… Bien sûr les indicateurs sont plus difficiles à trouver que pour le jerricane. Mais Google est de l’intelligence artificielle. Donne lui à analyser un texte (sélectionné pour sa qualité), à comparer avec un autre texte (de mauvaise qualité)…donne lui comme ça 100 textes de chaque…il va pouvoir lister tous les indicateurs et à force de statistiques, « comprendre » lesquels sont importants pour juger de la qualité d’un texte. Et hop, le voilà prêt à analyser des textes lambda. Il peut même faire varier les indicateurs en fonction du contexte (site, blog, ecommerce, produit, services, france, US…)

      Bien sûr je simplifie un max ! Mais c’est l’idée…

      C’est beau la technologie.

      Répondre
  3. Je me demande si vous êtes inscrit à au concours Golden Blog Awards car je ne vois pas le pouce pour voter.

    Répondre
    • Bonjour,

      Honte à moi, j’ai raté la date de 2 jours ! Pas de participation cette année pour Les Doigts dans le Net,je me rattraperais l’an prochain.

      Répondre
  4. Je savais déjà qu’il était possible d’acheter un espace pour un lien sur un site et de placer un anchor texte qui doit être dans le contexte et le site doit aussi être du même thématique pour ne pas éveiller les soupçons du Géant car ce n’est pas très bien vu par Google
    Est ce la même chose pour les blogs ?

    Répondre
    • Bonjour Juliette,

      Site ou blog ça ne change rien car un blog est un site !

      PS: j’ai essayé de t’envoyer un mail mais ton adresse ne marche pas :(

      Répondre
      • Donc vous confirmer mes dire, sur le faite que c’est pas bien vu ? ça fait un bail que j’ai pas checker mon mail, il se peut qu’il y a un problème oui
        je vais voir et vous envoyer un coucou depuis 😉

      • En effet, ça n’est pas très bien vu par Google, surtout s’il y en a trop ou si les thématiques sont trop éloignées.

      • Merci pour les précisions MarieEve, donc c’est avec modération qu’il fraudais pratiquer cette pratique :-)

  5. Malheureusement pour tout blogueur qui vit de son blogue, il se doit de trouver des solutions pour monétiser son blog et gagner de l’argent pour ne pas se perdre dans le web ;-(

    Répondre
  6. Très bonne remarque de @ comparatif banque à propos du Goldon Awards j’aurai voté pour toi tous les jours :-)
    On se rattrapera l’année prochaine si deux le veut

    Répondre
    • bouh bouh bouh…je vais pleurer :(

      Bon ben j’ai raté une bonne occasion de promo, moi !

      Répondre
      • 😉 ne soyer pas triste, ça va vous booster pour travailler plus, avec tous les changement enter en vigueur cette année vous gagnerez à coup sur l’année prochaine

  7. En effet je trouve de plus en plus de lien qui mène vers d’autre site concurrent des fois et publicitaire pour d’autre occasion
    ça va peut être apparaître sur ton blog prochainement !!!

    Répondre
    • Bonjour,

      C’est déjà le cas 😉

      Répondre
  8. Bonjour à tous!

    Merci pour la lecture de l’article et pour vos réactions, cela fait plaisir! Merci à Marie Eve pour la publication également. :-)

    Maël

    Répondre
  9. Bonjour à tous!

    J’ai entendu parlé de cet intitulé ou le concept du « Inbound Marketing » lors d’une conversation avec un ami qui travaille dans le domaine du webmarketing mais je n’avais encore lu aucun article relatant ce concept.
    Le marketing de contenu est surtout efficace pour les entreprises qui sont vraiment présentes sur le web. Que ce soit des e-commerces, site vitrine en relation avec le domaine du web, etc…
    Ce qu’il faut savoir avec le marketing de contenu c’est surtout qu’il a un très bon effet vis à vis des consommateurs mais surtout en terme de référencement naturel puisqu’il permet de miser sur la longue traîne en maximisant le contenu de qualité.

    Merci pour cet article, j’y ai porté beaucoup d’intérêt!

    Répondre
  10. Bonjour MarieEve,

    Je réagi à ce que tu as répondu à Youcef concernant la qualité du contenu.

    Ton explication est très pertinente, en effet Google possède assurément les moyens techniques pour juger objectivement de la qualité d’un contenu donné. Mais pense tu qu’il en ai les moyens financiers ?Je m’explique, ce genre de traitement des données est très gourmands en ressources côté serveur et je pense que le web regorge de nouveaux contenus chaque seconde. Il me paraît donc très onéreux pour Google d’utiliser systématiquement ce genre d’algorithme sans prolonger le temps de réponse lors d’une requête.

    Je serais curieux d’avoir ton avis sur la question!

    Répondre
    • Bonjour Jacques,

      Ta réflexion est pertinente, mais j’avoue qu’avant de la lire jusqu’au bout, je me suis un peu étranglée en lisant que tu te demandais si Google avait les moyens. Quelque soient ses intentions, Google a les moyens, ça au moins c’est une certitude (car s’il n’a pas les moyens qui l’a ?)

      Mais je comprends ce que tu veux dire, et en effet, même s’il a les moyens de ses ambitions, il ne jette pas non plus l’argent par les fenêtres. En fait, je pense qu’il opère en 2 temps asynchrones : d’une part, il scanne les sites, applique son algo à son rythme et met à jour son index, au rythme qu’il lui plaît. Ensuite, il répond aux requêtes en cherchant dans son index.

      Voilà comment je vois la chose, mais je ne suis ni experte SEO, ni ingénieur Google, ni ingénieur tout court ! Que les spécialistes me reprennent si je m’égare.

      Répondre
  11. Bonjour à tous et merci à MarieEve pour cette pubication très intéressante que je ne découvre qu’aujourd’hui.

    Pour poursuivre brièvement sur la discussion qui s’est installé autour des moyens que Google a pour déterminer la qualité d’un contenu. Je rejoins MarieEve sur le fait que les moyens financiers ne manque pas à Google mais je crois simplement que la mise en place de ces solutions techniques n’est pas encore terminée car elle prend du temps.

    Faisant du SEO je me rends compte (ce n’est que mon avis) que l’algorithme de google est très loin de faire ce genre de reconnaissance de contenu et de jauger la qualité réel de ce dernier mais cela ne saurait tarder!

    Répondre

Trackbacks/Pingbacks

  1. Un marketing de contenu en 2013, un renouveau [... - […] Le marketing de contenu connaît un renouveau grâce au bloging. Découvrez comment Internet a redéfinit le marketing par le…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg

EmailEmail
PrintPrint